En direct

Eloge de l'eau dans l'Eure
PHOTO - 16010_962290_k2_k1_2236656.jpg - © PHOTOS : PIERRE-YVES BRUNAUD

Eloge de l'eau dans l'Eure

Marie-Douce Albert |  le 07/12/2018  |  RéalisationsEurePrix d'architectureEquerre d'argent 2018Equerre d'argent

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
Eure
Prix d'architecture
Equerre d'argent 2018
Equerre d'argent
Valider

Aménagement urbain et paysager -

A Val-de-Reuil, l'écovillage des Noés vit en bonne entente avec la rivière. Il sait même en supporter les débordements.

Philippe Madec aime jouer avec l'eau. Quand, dans le langage officiel, une inondation est avant tout pointée comme un « risque » à prévenir, l'architecte et urbaniste a su laisser l'Eure libre de ses mouvements alors qu'il réalisait sur sa rive un nouveau quartier de la commune de Val-de-Reuil, dans le département de l'Eure. A l'est de la ville nouvelle, érigée sur les terres normandes dans les années 1970, l'Atelier Philippe Madec (APM) a ainsi livré en 2016 l'écovillage des Noés, dont les 98 logements sociaux accompagnés de quelques équipements se répartissent sur 4,5 hectares (lire « Le Moniteur » du 27 juillet, page 30) . Plus exactement, l'habitat se blottit sur une frange du site pour laisser la part belle aux espaces de culture, au parc public et, donc, à la rivière. « Nous laissons l'eau venir. Et quand elle est là, elle n'empêche pas le fonctionnement des habitations », a expliqué l'architecte lors de son oral devant le jury.

Couleurs chaudes. Pour établir cette cohabitation heureuse, l'équipe qui a opéré dans le cadre d'une procédure de conception, réalisation, exploitation, maintenance (Crem) n'a pas eu recours à une débauche de technologie. En adepte revendiqué de la frugalité, Philippe Madec a agi, « au mètre cube près », sur la topographie des lieux, pour aménager des bassins et des noues. L'Eure aura toute latitude pour s'épanouir jusqu'au pied des habitations, tandis que la végétation y prend d'ores et déjà ses aises.

Quant aux maisons et petits collectifs, ils cultivent une certaine modestie derrière leurs façades revêtues de bois ou d'enduits aux couleurs chaudes. Egalement dessinés par APM, ces logements ont été conçus pour être passifs. Pour le jury, cette intervention « globale », alliant l'architecture et le paysage et portant la plus grande attention à l'environnement, est apparue comme « une réponse engagée, une vraie prise de risques, nécessaire face à l'urgence écologique de l'époque. »

Maîtrise d'ouvrage : Siloge, Ville de Val-de-Reuil.
Equipe Crem : Bouygues Bâtiment Grand Ouest (mandataire, constructeur) ; APM & Associés (architecte) ; Arc en Terre (paysage). Principaux BET : Tribu (environnement) ; Ecotone (loi sur l'eau).
Coût : 16,6 M€ HT.

PHOTO - 16010_962290_k3_k1_2236657.jpg
PHOTO - 16010_962290_k3_k1_2236657.jpg - © PHOTOS : PIERRE-YVES BRUNAUD

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur