Entreprises de BTP

Electricité : la hausse des prix va se poursuivre

Le directeur du Réseau de transport d’électricité (RTE), André Merlin, a déclaré jeudi qu’il fallait s’attendre dans les années à venir à une hausse globale des prix de l’électricité, au fur et à mesure de l’absorption des surcapacités de production actuelle en Europe.
« Il faut s’attendre au fur et à mesure que ces surcapacités se résorbent qu’effectivement les prix augmentent dans le temps. A quel rythme ? Ca dépendra des décisions prises par les investisseurs en moyen de production », a déclaré M. Merlin à l’occasion de la présentation du bilan électrique français 2004.
M. Merlin a ajouté que, selon lui, cette hausse n’impliquait pas « automatiquement » une hausse des prix pour les particuliers au moment de l’ouverture totale du marché français en 2007.

Les prix pratiqués aujourd’hui sur les marchés restent « assez bas, de l’ordre de 32/33 euros du megawatt/heure ». Ce prix se situe en dessous du prix de rentabilisation « de nouveaux moyens d’investissements », a expliqué M. Merlin.
Une fois les surcapacités de production absorbées par la hausse globale de la consommation d’électricité (+2,2% en 2004 en France), les prix devraient inévitablement augmenter.
M. Merlin a mis cette future hausse des prix en rapport avec une crispation attendue en France des capacités de producion d’électricité en 2008.
« La croissance soutenue de l’électricité en 2004 nous conforte dans l’idée qu’il faudra sans doute des nouveaux moyens de production en France dès 2008, notamment pour couvrir les pointes de consommation », a déclaré M. Merlin.

Avant la mise en service en 2012 de l’EPR, le réacteur nucléaire de troisième génération, M. Merlin a déclaré qu’il pensait à des moyens de pointe (pour alimenter les pics de consommation) « plus classiques » du type turbine à combustion pour l’échéance 2008.
« C’est bien évidemment aux acteurs du marché et aux pouvoirs publics d’en décider », a déclaré M. Merlin. « Je rappelle également qu’EDF a des moyens de production classique +sous cocon+ qui peuvent être également remis en service si EDF y voit un intérêt ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X