En direct

Elan contrarié
Florent Maillet, Negoce, juillet 2015 - © Bruno Levy / Le Moniteur

Edito

Elan contrarié

Par Florent Maillet |  le 07/09/2018  |  ArchitectureGouvernementLoi ElanMinistère de la Cohésion des territoiresPermis de construire

La semaine prochaine, une commission mixte paritaire se réunira pour trouver un compromis sur le projet de loi Evolution du logement, de l'aménagement et du numérique, dit « Elan ». Le gouvernement, qui entend promulguer le texte à l'automne, a fixé la barre très haut, rappelons-le : il entend « construire plus, mieux et moins cher ». Et créer un choc de l'offre. La conjoncture va rapidement éprouver le bien-fondé de l'action gouvernementale.

Le rythme de la construction neuve vient en effet de subir un recul brutal, a annoncé, fin août, le ministère de la Cohésion des territoires. De mai à juillet, le nombre de permis de construire déposés a dégringolé de plus de 12 % par rapport à la même période de l'an passé. Les mises en chantier, qui témoignent du niveau effectif de la construction de logements, continuent, elles, leur chute : - 4,9 % en un an, à fin août.

La loi Elan est proche d'être promulguée alors que la conjoncture dans le neuf se retourne.

Certes, ces chiffres doivent être analysés avec beaucoup de distance, tant les situations sont disparates sur le territoire et que la dichotomie se creuse entre zones tendues et détendues. Pourtant, la fin d'un cycle semble proche. Les deux dernières années s'étaient distinguées par un pic de la construction. En 2017, ce qui ressemble de plus en plus à un sommet a même été atteint, avec un total de 430 000 logements mis sur le marché.

Doit-on craindre un ralentissement général, alors qu'Elan est censé prolonger l'euphorie et résoudre une partie des problèmes des constructeurs ? Les professionnels saluent la volonté du gouvernement de tenter de baisser le prix du foncier, de réduire le poids des normes et de corseter les recours. Mais les annonces de la compression des différentes aides à la pierre comme le Pinel, notamment dans les territoires détendus, ou du recentrage de l'impôt sur la fortune vers l'immobilier sont peut-être intervenues trop tôt, ou ont été mal calibrées. Le gouvernement a découragé la demande avant de stimuler l'offre. C'est l'une des explications de ce revers de conjoncture.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur