En direct

Eiffage : un bon troisième trimestre et une offre pour Equans
En Belgique, Eiffage et Equans préparent le futur parc éolien de Saint-Brieuc. - © Eiffage

Eiffage : un bon troisième trimestre et une offre pour Equans

LeMoniteur.fr, avec AFP |  le 04/11/2021  |  Eiffage résultatsEiffageFrance Résultats trimestrielsEquans

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Eiffage résultats
Eiffage
France
Résultats trimestriels
Equans
Entreprises
Valider

Eiffage affiche un chiffre d'affaires de 4,8 milliards d'euros au troisième trimestre, soit 5,5% de plus qu'à la même période en 2020 et 3% de plus qu'en 2019.

C'est avec une main solide qu'Eiffage a posé sa mise pour le rachat d'Equans. Dans son "truel" avec Bouygues, qui s'est aussi avancé le 2 novembre et avec l'attelage Bain Capital-Fimalac, pour l'acquisition de la filiale énergie et service d'Engie, la major présente un 3e trimestre en hausse avec un chiffre d'affaires de 4,8 milliards d'euros, soit 5,5% de plus qu'à la même période un an plus tôt, encore marquée par la pandémie, et 3% supérieur à celui du 3e trimestre 2019.

Toujours solide dans ses activités de construction (le CA de la branche Travaux a grimpé de 4,4%  à près de 3,9 milliards d'euros, soit + 1,1% par rapport à la même période de 2019), Eiffage a bénéficié d'un net regain de forme de ses activités de concession, très affectées par la pandémie. Les restrictions de déplacement ayant progressivement disparu, le chiffre d'affaires rebondit de 10,4% à 933 millions d'euros (+11,9% par rapport au 3T 2019).

 

Pas d'augmentation de capital

 

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires d'Eiffage s'élève à 13,5 milliards d'euros, en hausse de 2,3% par rapport à 2019.

Autant d'éléments qui poussent le groupe à anticiper un résultat net part du groupe pour 2021 "en augmentation sensible par rapport à 2020, qui pourrait retrouver son niveau de 2019 dès cette année".

Et qui le mettent donc en confiance pour le rachat d'Equans pour lequel, Eiffage "agit seul" et "n'aurait pas recours à une augmentation de capital s'il était retenu", a rappelé le groupe dans un communiqué. Eiffage qui mène d'ailleurs en Belgique avec Equans la construction de la sous-station électrique off-shore du futur parc éolien de Saint-Brieuc. Et bientôt plus si affinités ?

 

Commentaires

Eiffage : un bon troisième trimestre et une offre pour Equans

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil