En direct

Eiffage renforce ses positions dans la construction bois
Eiffage Construction reprend 3 sites de production de Charpentes Françaises, qui réalisent un chiffre d’affaires de 12,1 millions d’euros. - © Charpentes Françaises.

Eiffage renforce ses positions dans la construction bois

Florent Maillet |  le 26/02/2019  |  EiffageEiffage constructionEiffage ImmobilierAdivboisConstruction bois

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Eiffage
Eiffage construction
Eiffage Immobilier
Adivbois
Construction bois
Vie du BTP
Bâtiment
Majors du BTP
Promoteurs immobiliers
Grand Paris
Valider

Eiffage Construction rachète trois sites de production de l’entreprise Charpentes Françaises, un leader de la structure bois en France. Leur proximité avec l’Ile-de-France lui permettra de répondre à ce marché en plein essor.

Eiffage muscle ses capacités dans la construction bois. La major du BTP, qui avait lancé en septembre 2017 sa filiale Eiffage Construction Bois, pour répondre à un marché en plein essor, vient en effet de reprendre trois sites de production de l’entreprise Charpentes Françaises, spécialisée dans la réalisation de charpentes industrielles et traditionnelles, la Poutre-POSI et les murs à ossature bois, pour maisons individuelles et logements collectifs.

« Elle développera cette activité au sein d’Eiffage Construction, sous la marque Savare l’une des composantes historiques de l’entreprise Charpentes Françaises », annonce le groupe dirigé par Benoît de Ruffray, dans un communiqué, le 25 février 2019 dans la soirée.

Sur le même sujet Eiffage lance une structure dédiée à la construction bois [exclusif]

12,1 M€ de chiffre d’affaires

Cette acquisition fait suite à la décision du Tribunal de Commerce de Rennes de prononcer la cession de Charpentes Françaises en novembre 2018,  en faveur d’Eiffage Construction pour les 3 sites de production de Freneuse (Yvelines), Lessay (Manche) et Moult (Calvados). Ces 3 sites ont réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 12,1 millions d’euros. « Les 59 emplois sont tous conservés et repris en intégralité par Eiffage Construction », précise la major.

Charpentes Françaises avait été placée en redressement judiciaire pour une période de six mois par le Tribunal de commerce de Rennes, en septembre 2018. L’entreprise, qui dispose de 11 sites de production en tout, s’était trouvée en difficultés suite à la perte des garanties de facilités de crédit accordée par son actionnaire, l’anglais Endless.

Démarche E+C-

« Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie d’Eiffage Construction, membre fondateur de l’association ADIVbois, de développer sa production en filière sèche et de proposer à ses clients une alternative au béton en passant à des modes constructifs décarbonés en cohérence avec le futur label E+C- », indique le numéro 3 français du BTP.

« La proximité des sites avec la région Île-de-France permettra notamment à Eiffage Construction d’offrir à ses métiers de l’immobilier de nouveaux produits à base de bois et de répondre aux enjeux environnementaux des projets du Grand Paris », ajoute Eiffage.

Sur le même sujet Un immeuble de 140 logements en bois massif construit en un an

La branche construction du groupe entend donc profiter de l’appétit du marché pour la construction bois, comme elle l’a elle-même éprouvé. Eiffage Construction a notamment réalisé un ensemble immobilier de 140 logements en bois massif à Ris-Orangis -première opération à avoir reçu le label BBCA- ou, encore, le projet résidentiel Sensations à Strasbourg de 38 m de haut, entièrement construit en parois CLT, y compris le noyau.

Sur le même sujet A 38 mètres de haut, le bois fait Sensations à Strasbourg

L’entreprise démarre actuellement la construction de la tour Hypérion à Bordeaux qui, avec ses 57 mètres de haut, sera la plus haute tour résidentielle de France en structure bois avec façades à ossature bois.

Le groupement Eiffage, Woodeum, 3F, Clairsienne et l'agence d'architecture Jean-Paul Viguier & Associés réalisera au cœur d'Euratlantique une tour à ossature bois R + 17, culminant à 57 m et comptant 182 appartements.© Jean-Paul Viguier et Associés

Sur le même sujet A Bordeaux, «dès cet été, nous allons sentir l’effet de quartier»

Commentaires

Eiffage renforce ses positions dans la construction bois

Votre e-mail ne sera pas publié

Sophie

26/02/2019 17h:25

Pour tous les construction bois

Votre e-mail ne sera pas publié

Peps93

26/02/2019 18h:40

News

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur