En direct

Eiffage : le chiffre d'affaires bondit au premier semestre
Benoît de Ruffray, PDG d'Eiffage (à dr.) et Christian Cassayre, directeur financier du groupe, lors de la présentation des résultats aux investisseurs, ce mercredi 29 août. - © Eiffage.

Eiffage : le chiffre d'affaires bondit au premier semestre

Florent Maillet, avec AFP |  le 29/08/2018  |  EntreprisesInternationalTravaux publicsBenoît de RuffrayConcession

La major annonce un chiffre d’affaires semestriel en hausse de 9,4%, à 7,6 Mds €. L’activité est particulièrement dynamique dans les travaux, portée par l’international et le Grand Paris Express. Le carnet de commandes gonfle de 22%, à 14,4 Mds €.

Eiffage a annoncé ce mercredi 29 août, en fin d'après-midi, ses résultats du premier semestre 2018.

Ce qu'il faut retenir des chiffres du 1er semestre :

  • Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Eiffage s’établit à plus de 7,6 milliards d’euros (dont 4,3 Mds € en France) sur le premier semestre 2018, en hausse de 9,4 % à structure réelle et de 6,4 % à périmètre et change constants, entre janvier et juin derniers.

  • Les 7,6 Mds € de chiffre d'affaires semestriels se répartissent à hauteur de 6,25 Mds € pour la branche Travaux (+9,7% à structure réelle), qui englobe les activités "construction", "infrastructure" et "énergie et systèmes"; et de 1,4 Mds € pour les Concessions (+7,9% à structure réelle).

  • Ces chiffres semestriels bénéficient d’un deuxième trimestre particulièrement dynamique (+ 12,6 %), en "Travaux"  (+ 13,8 %) comme en "Concessions" (+ 7,2 %).

  • L’activité est notamment prononcée dans les Travaux (international et démarrage du Grand Paris Express), tandis que, côté Concessions, le trafic autoroutier toujours bien orienté.

  • Entre janvier et juin, le groupe a dégagé un bénéfice net de 217 millions d'euros, soit une hausse de 25,4% par rapport à la même époque de l'an dernier.

  • Le carnet de commandes des Travaux s’élève à 14,4 Mds €, en hausse de 22 % sur un an (+ 2 % sur 3 mois). Il assure 13,4 mois d’activité aux branches (construction, infrastructures et énergie systèmes), contre 12 mois au 30 juin 2017. Les prises de commandes ont été portées, en France, par les contrats du Grand Paris Express, dont le méga-lot 16-1 (1,7 milliard d’euros) et « par une bonne dynamique des filiales du Groupe en Europe ». Le carnet de commandes « se trouve également renforcé de l’apport significatif des croissances externes réalisées sur le semestre » (le suisse Priora, l'espagnol EDS, le néerlandais Kropman...).

L'analyse :

Le groupe dirigé par Benoît de Ruffray peut s’enorgueillir d’une belle croissance sur ces six premiers mois de l’année 2018. Eiffage a vu progresser d'un quart son bénéfice net au premier semestre 2018, bénéficiant d'une activité solide sur ses travaux comme sur ses concessions, a-t-il donc annoncé ce mercredi 29 août.

Entre janvier et juin, le groupe a donc dégagé un bénéfice net de 217 millions d'euros, soit une hausse de 25,4% par rapport à la même époque de l'an dernier et réalisé un chiffre d'affaires de 7,6 milliards, en progression de 9,4%. Et dans les deux cas, c'est légèrement mieux que les attentes des analystes. Ces bons résultats se sont surtout dessinés entre avril et juin derniers : sur ce seul deuxième trimestre, la croissance du chiffre d'affaires s'est accélérée (+12,6%, dont +13,8% pour les travaux ) atteignant 4,3 Mds €.

Si l'on regarde plus spécifiquement l’activité des Travaux, elle est en hausse de 9,7 % à plus de 6,2 Mds € et Eiffage peut dire merci à l’international et aux acquisitions. Le chiffre d’affaires atteint en effet 4,3 Mds € en France (+ 1,5 % à structure réelle) et plus de 1,9 Md € à l’international qui progresse de 33,7 %, dont 14 % - soit 203 M € - sont dus aux acquisitions réalisées en Espagne (EDS), aux Pays-Bas (Kropman), en Suisse (Priora) et hors d’Europe (Eiffage Génie Civil Marine).

Dans la branche "construction" (englobée dans l’activité Travaux), l’activité est certes en hausse de 4 %, à 1,84 Md €, mais elle régresse largement en France (-5,3%), l’international venant compenser, avec un bond de 49,2 % en Europe (+ 22,9 % hors acquisition de Priora), principalement au Benelux.

Pour l'avenir, le groupe, qui a confirmé son objectif de faire progresser ses revenus comme ses résultats en 2018, présente un carnet de commandes en nette progression: à 14,4 milliards d'euros potentiels de travaux, il gonfle de 22% par rapport à la mi-2017, et de 3% par rapport à fin mars.

Commentaires

Eiffage : le chiffre d'affaires bondit au premier semestre

Votre e-mail ne sera pas publié

roro

30/08/2018 06h:22

est

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur