En direct

Eiffage : l’activité du premier trimestre portée par la branche travaux
Un chantier de bâtiment d'Eiffage, à Paris. La construction porte une grande partie de la croissance du groupe, sur les 3 premiers mois de l'année, grâce à une météo plus clémente que l'an passé. - © Florent Maillet / Le Moniteur
Analyse

Eiffage : l’activité du premier trimestre portée par la branche travaux

Florent Maillet |  le 15/05/2019  |  EiffageEiffage constructionEiffage Energie SystèmesEiffage Génie CivilEiffage Immobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Eiffage
Eiffage construction
Eiffage Energie Systèmes
Eiffage Génie Civil
Eiffage Immobilier
Eiffage infrastructures
Majors du BTP
Résultats trimestriels
Vie du BTP
Valider

La major enregistre un chiffre d’affaires de 3,92 milliards d’euros (+15,9 %) sur les trois premiers mois de l’année. Le carnet de commandes atteint 15,2 milliards d'euros

Eiffage conclut un premier trimestre 2019 dynamique, notamment grâce à la météo clémente, par rapport à la même période l’an passé, annonce le groupe, ce 14 mai. Le chiffre d’affaires du numéro 3 français du BTP progresse en effet de 15,9 % sur les trois premiers mois de l’année, (+11,6% à périmètre constant), pour atteindre 3,92 milliards d’euros.

► Construction: 923 M€

Ce bond d’activité a été soutenu par la branche Travaux, dont les ventes ont augmenté de 19,2%, (dont 13,8% en organique), à 3,234 Mds €.  Au sein de cette branche, les activités de construction ont été dynamiques à 923 M€ (+ 15,5 % à structure réelle ; + 7,8 % en constant), dont 685 M€ pour la France (+8%), et 44,2 % en Europe (hors France), à 238 millions d’euros. Un bond qui s’explique par la contribution d’Eiffage Suisse - ex Priora- intégré au 1er avril 2018, et qui s’élève à 69 M€ au T1 2019.

Sur le même sujet Eiffage profite à plein de l'international et du Grand Paris Express

Dans l’immobilier, le chiffre d’affaires est en hausse de 17,8 % à 205 M€. « La commercialisation de logements reste élevée avec 1 591 réservations enregistrées à fin mars 2019, contre 1 000 à fin mars 2018, portée notamment par davantage de ventes en blocs réalisées en ce début d’année », commente Eiffage.

Sur le même sujet Immobilier : pourquoi Eiffage s'en sort bien

► Infrastructures : 1,3 Md €


Le pôle infrastructures enregistre une forte progression sur les 3 premiers mois de l’année 2019, à 1,31 Md € (+ 29,6 % à structure réelle ; + 26,6 % en constant).

Une performance qui tient surtout au marché domestique : les activités ont décollé de plus de 35% dans l’Hexagone, à 865 M€.

Eiffage l’explique par « une progression significative de l’activité de la Route en France (+ 22,2 %) et la montée en puissance des travaux du Grand Paris Express (GPE). Ce trimestre bénéficie d’un effet de base favorable, les travaux de la ligne 16 du GPE ayant démarré en avril 2018 ».

►Énergie Systèmes : 993 M €


Le CA de la branche profite des croissances externes : Eiffage Énergie Systèmes enregistre un chiffre d’affaires de 993 M€ (+ 10,7 % à structure réelle ; + 5,1 % en constant) dont 696 M€ pour la France et 256 millions d’euros en Europe (+ 22,7 %), « grâce aux contributions des récentes acquisitions réalisées », dont Kropman aux Pays-Bas



► Concessions : 682 M€

Dans les Concessions, l’activité hors Construction croît de 2,4 %, pour s’établir à 682 M€. Le groupe a par ailleurs annoncé, en même temps que ses résultats du premier trimestre, entrer en négociations exclusives en vue de l’acquisition de 49,99% de l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Le chinois Casil souhaite se désengager depuis plusieurs mois.

Sur le même sujet Eiffage bien positionné pour devenir l'actionnaire majoritaire de l’aéroport de Toulouse

"L'opération pourrait cependant capoter face aux incertitudes juridiques" autour de l'aéroport, a prévenu le groupe, qui souhaite se développer dans les concessions aéroportuaires, comme Lille ou Toulouse.

Détail du chiffre d'affaires d'Eiffage au premier trimestre 2019:

► Carnet de commandes : 15,2 Mds €


A la fin mars 2019, le carnet de commandes d’Eiffage s'élevait à 15,2 Mds, en croissance de  8 % sur un an. Ce qui représente « près de 13 mois d'activité », selon Eiffage, qui a « confirmé ses perspectives pour 2019 d'une nouvelle progression de l'activité et des résultats ».

Commentaires

Eiffage : l’activité du premier trimestre portée par la branche travaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur