Bâtiment

Eiffage investit 180 millions d’euros à Dunkerque pour stocker les produits dangereux

Mots clés : Entreprise du BTP - Gares, aéroports - Produits et agents dangereux - Transport maritime

Le Grand Port maritime de Dunkerque va accueillir une nouvelle zone logistique portée par le groupe Eiffage. Objectif, accueillir en sécurité les produits dangereux sur une zone de 75 hectares.

 

Piloté par Eiffage Construction Confluences à Lyon, le projet « Hub Open Access Rail Nord » (HORN) permettra au port de Dunkerque de présenter une nouvelle offre de stockage de produits dangereux. Sur 100 hectares de la zone du Port Ouest, le major français va acquérir 75 hectares sur lesquels il compte investir 180 millions d’euros d’infrastructures et 15 millions d’euros d’aménagement des entrepôts. Une zone paysagère de 25 hectares est conservée par le port pour y recueillir notamment les eaux pluviales par noues végétalisées.

Eiffage entend construire en trois phases (selon la commercialisation) les six bâtiments totalisant 96000 m² d’entrepôts couverts. Une partie multimodale permettra de stocker 1000 containers EVP, du stockage de vrac en bac ou silos, et les 18 km de voies ferroviaires construites sur le site permettront le stockage de wagons de produits dangereux. Enfin, une station de lavage de citernes routières ou ferroviaires sera construite avec un atelier de maintenance.

 

Après Dunkerque, Lyon et Marseille

 

Les flux logistiques prévisionnels s’établissent à terme à 850000 palettes et l’équivalent de 100 000 conteneurs, 5 trains et 500 poids-lourds par jour.

Ce développement, porté par Claude Cadot, directeur du développement industriel d’Eiffage Construction, repose sur deux constats, raconte Patrick Marissael, chargé du projet : « les volumes de produits dangereux représentent plus de 10% du flux de matières transportées en France et les implantations sont très restreintes ». Le marché est donc porteur et le groupe compte développer le concept également à Lyon, Marseille (Fos-sur-Mer) et Le Havre.

A Dunkerque, le protocole avec le Grand Port Maritime est signé. Eiffage s’apprête à déposer ses demandes d’autorisation d’exploiter en préfecture et espère pouvoir engager les travaux début 2015 pour démarrer l’exploitation en 2016.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X