Energie

Eiffage Energie, Transport et Distribution remporte les 16 kilomètres de ligne très haute tension innovante

Mots clés : Electricité - Entreprise du BTP

C’est officiel, le gagnant est Eiffage Energie, Transport et Distribution. Le très attendu marché de travaux des 16 premiers kilomètres du doublement de la ligne électrique à 400 000 volts entre Avelin (Nord) et Gavrelle (Pas-de-Calais)* a été attribué à l’entreprise située à une quarantaine de kilomètres du chantier. Eiffage a su convaincre RTE par une offre prévoyant notamment plus de 20 000 heures d’insertion, alors que le cahier des charges n’en exigeait que 15 000 pour l’ensemble du chantier de 30 km.

«Eiffage a proposé la meilleure offre technique, avec des études déjà très avancées pour ce tronçon très technique de 16 kilomètres où tout était à inventer avec la mise en place de nouveaux mâts baptisés «Equilibre». Cette quarantaine de pylônes conçus spécialement pour cette ligne permettra une meilleure intégration paysagère et une émission d’ondes électromagnétiques moindre», souligne Cyril Wagner, directeur du projet pour RTE. L’ensemble des travaux sur les 30 kilomètres est estimé à 150 millions d’euros avec au total 200 000 heures de travail sur cinq ans.

 

30 millions d’euros de retombées locales

 

Sur les travaux de ces premiers 16 kilomètres, dont le coût exact n’a pas été précisé, Eiffage a prévu plus de 30 millions d’euros de retombées sur l’économie locale alors que RTE n’exigeait dans son marché que 30 millions d’euros sur l’ensemble des 30 kilomètres.« Nous allons par exemple nous associer avec des entités d’Eiffage Infrastructures basées près de Seclin, note Damien Kandula, directeur du projet pour Eiffage Énergie Transport & Distribution. Depuis un an et demi, nous travaillons d’arrache-pied sur ce chantier novateur ».

 

Bon bilan carbone

 

« L’empreinte carbone comptait pour 10 % de la note du marché. Le mât innovant « équilibre » sera fabriqué en Belgique par la filiale Iemants d’Eiffage et l’entreprise étant locale, le chantier aura aussi un bon bilan carbone. Et de surcroit Eiffage Énergie Transport & Distribution proposait aussi la meilleure offre économique pour ce contrat clef en main », se félicite Cyril Wagner.

 

Le début des travaux est prévu en septembre ou octobre 2019 pour une mise en service de ce tronçon de 16 kilomètres en 2021 avec dépose de l’ancienne ligne en 2022.

 

(*) Le projet consiste à doubler la ligne actuelle (1 500 MW) qui s’étend aujourd’hui sur 30 km (80 pylônes) pour passer à deux lignes de 2 300 MW chacune. La ligne traverse une zone qui comprend 1,7 million d’habitants.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X