En direct

Eiffage en pleine forme en 2019
- © Florent Maillet / Le Moniteur

Eiffage en pleine forme en 2019

Lise Lévèque |  le 27/02/2020  |  France EiffageBenoît de RuffrayRésultats annuels Majors du BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France
Eiffage
Benoît de Ruffray
Résultats annuels
Majors du BTP
Valider

Le numéro 3 du BTP en France réalise en 2019 un chiffre d’affaires de plus de 18,1 Mds€, en hausse de 9,4%, et un résultat opérationnel courant en progression de 8%. Mais ces bons résultats pourront difficilement être reproduits en 2020. Le groupe s'attend a un ralentissement avec un carnet de commandes de fin 2019 en hausse de seulement 2% pour la branche travaux, contre 15% un an plus tôt.

Sans surprise les résultats annuels d’Eiffage sont bons. Annoncés le 26 février, ils confirment l’orientation positive présentée en novembre dernier. En 2019, le numéro 3 français du BTP a ainsi enregistré un chiffre d’affaires de plus de 18,1 Mds€, en hausse de 9,4%.

Les faits et chiffres à retenir

  • La branche travaux, qui englobe les activités construction, infrastructure et énergie et systèmes, totalise 15,2 Mds€ de chiffre d’affaires, soit +10,8%
    « Nous enregistrons une hausse de plus de 10% pour la deuxième année consécutive », se félicite Benoit de Ruffray, le P-DG. Ce chiffre augmente grâce à un marché toujours porteur en France et au dynamisme des implantations européennes du groupe (+13,5).
  • Dans le détail, pour la construction, l’activité est en hausse de 6,5% à 4,26 Mds€, en progression de 7,8% en France et de 2,6% en Europe.
  • La branche infrastructure enregistre une croissance de 16,3% à 6,44 Mds€, en hausse globale de 20,6% dans l’Hexagone. L’activité progresse de 10,8% dans la route, de 37,1% dans le génie civil grâce aux travaux du Grand Paris Express et poursuit son expansion à l’international (+8,3%).
  • Energie systèmes affiche une activité en hausse de 7,7% à 4,48 Mds. Une croissance majoritairement soutenue par l’international (19,3%). Eiffage se démarque sur les parcs éoliens offshore : « Nous faisons partie des trois premiers acteurs en France, le marché s’active et nous ramenons notre savoir faire », explique Benoit de Ruffray.
  • Le résultat des concessions est lui aussi en croissance avec 3 Mds€ (+2,9%). Le trafic autoroutier est globalement en progression et bénéficie, au quatrième trimestre en France, des perturbations du service ferroviaire.
  • Le groupe a par ailleurs dégagé un résultat opérationnel courant de 2 005 M€, en progression de 8%.

Eiffage résultats 2019
Eiffage résultats 2019 - © Eiffage

  • Dans la construction, la marge opérationnelle en baisse de 20 bps (points de base) à 3,7%. « Toute la chaîne se méfie des pressions inflationnistes. Les projets montent en puissance et ont un effet sur l’inflation mais au S2 la pression est moins forte », assure Benoit de Ruffray.
  • La marge opérationnelle ressort à 3,6% dans les travaux, un chiffre similaire à celui de 2018. Leur contribution au résultat opérationnel courant est évalué à 549 M€ (488M en 20018).

Des succès dans les concessions et à l'international


L'année 2019 a été marquée par plusieurs succès dans les concessions. Le groupe a ainsi acquis 49,99% et le contrôle de l’aéroport de Toulouse et a été déclaré attributaire en groupement de la concession de l’aéroport de Lille. Les concessions de l’aéroport de Lille et de RCEA nécessitent d’importants investissements qui seront réalisés par la branche travaux. Ces marchés ne sont pas encore intégrés dans le carnet de commandes.

Sur les routes, Eiffage, avec APRR, a été désigné concessionnaire de la Route Centre Europe Atlantique (RCEA) et le groupe a signé un accord pour se renforcer de 2% dans le capital d’APRR et d’ADELAC.

Concernant les activités à l’international, le chiffre d’affaires réalisé s’élève à plus de 4,6 Mds€, soit une hausse de 10,2%. Plusieurs grands projets d’infrastructures sont en cours à l’étranger notamment le tunnel du Lyon-Turin. « Nous finalisons 9 kilomètres et les lots pour continuer sont au stade de l’appel d’offres », précise le P-DG.

Au Royaume-Uni, Eiffage a repris en 2018 la réalisation des deux lots de High Speed 2, la ligne ferroviaire à grande vitesse anglaise. « Un contrat précisant le budget devrait être signé avec le gouvernement britannique courant 1er semestre 2020 », ajoute-t-il.

Et le groupe français a pris un bon départ en 2020 en annonçant en février avoir remporté avec l'Allemand Johann Bunte Bauunternehmung un contrat de partenariat public-privé pour des travaux estimés à 1,5 Md€ sur une section d’une autoroute allemande. « La signature est prévue en avril », annonce Benoît de Ruffray.

Dynamisme de l'immobilier et du BTP


Coté immobilier, les réservations de logements d’Eiffage dépassent pour la première fois les 5 000 unités (contre 4 694 en 2018). Il y a cinq ans, le groupe affichait 2 000 logements. 30% du chiffre d’affaires de cette branche est réalisé dans l’immobilier tertiaire.

« En 2020 et 2021 nous attendons un immobilier toujours dynamique. Nous avons été moins touchés par la baisse du marché en 2019 car nous combinons les rôles d'aménageur et de constructeur », souligne Benoît de Ruffray. Eiffage détient 4% des parts de marché dans la promotion de logements. 1,3 M de m² sont en cours d’aménagement et 900 M de m² de projets sont en développement.

Sur le même sujet Immobilier : pourquoi Eiffage s'en sort bien

Côté BTP, le groupe a profité de « la forte activité (...) sur les chantiers du Grand Paris Express », met en avant Christian Cassayre, le directeur financier.« En 2019, le focus était sur les fondations. En 2020, nous allons continuer le génie civil et les ouvrages tout en démarrant ou en faisant avancer nos tunneliers », précise le P-DG. Pour la ligne 15, les appels d’offres devraient arriver au début du deuxième semestre pour une prise d’affaires fin 2021-2022.

Ralentissement attendu en 2020

Mais ces facteurs favorables sont à double tranchant car ils peuvent difficilement se reproduire d'année en année. Le carnet de commandes d'Eiffage pour les travaux ne s'inscrit ainsi qu'en légère hausse de 2% fin 2019, après avoir gonflé de 15% un an plus tôt.

Le chiffre d’affaires devrait encore progresser en 2020 mais le groupe indique que la « croissance sera plus limitée » tant en France, qu’à l’international. L'année a été très positive à l’étranger, dans l’énergie notamment, mais « nous ne ferons pas deux ans de suite à ce rythme, si nous maintenons ce résultats ce sera déjà très bien », affirme Christian Cassayre.

2020 sera aussi marquée par un effort sur l’empreinte carbone. Le groupe rappelle le lancement en juin 2019, de Sekoya, une plateforme numérique dédiée à la détection de solutions bas carbone pour le BTP. Elle intègre désormais Circouleur, une société qui recycle les restes de peinture. « C’est notre coup de cœur », révèle Benoît de Ruffray.

Pour réduire son empreinte carbone, Eiffage dévoile une stratégie à deux niveaux, en interne et en externe. « Nous nous concentrons sur notre propre empreinte, sur ce que nous contrôlons dans nos mobilités et nos bâtiments », précise le PDG. Mais le groupe regrette le manque solutions électriques pour ses engins de chantier.

Eiffage entend aussi accroître son offre de produits bas carbone à destination de ses clients, « il y là un vrai vivier », s’enthousiasme Benoit de Ruffray. Le P-DG annonce la publication en avril 2020 du premier rapport carbone climat « avec des chiffres », promet-il.

Commentaires

Eiffage en pleine forme en 2019

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur