En direct

Eiffage condamné à 960.000 € pour entente par l'Autorité de la concurrence

le 17/04/2013  |  Pyrénées-Orientales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Pyrénées-Orientales
Valider

Le groupe de BTP et de concessions a été condamné mercredi 17 avril dans le cadre de l'acquisition d'un marché de reconstruction des miradors de la prison de Perpignan.

Eiffage a été condamné mercredi 17 avril par l'Autorité de la concurrence à une amende de 960.000 euros pour entente dans le cadre de l'acquisition d'un marché de reconstruction des miradors de la prison de Perpignan.

Dans un communiqué, l'autorité indique également sanctionner la société Vilmor Construction à hauteur de 5.000 euros. Elle explique qu'une enquête a "permis d'établir l'existence d'un faisceau d'indices graves et concordants attestant que les entreprises Eiffage Construction Roussillon et Vilmor Construction ont échangé des informations avant d'envoyer leur réponse à l'appel d'offres".

 

Commentaires

Eiffage condamné à 960.000 € pour entente par l'Autorité de la concurrence

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur