En direct

Eiffage boucle un troisième trimestre
Le siège d'Eiffage, à Velizy-Villacoublay (Yvelines). - © © Eiffage.

Eiffage boucle un troisième trimestre "dynamique" et confirme ses objectifs annuels

Florent Maillet |  le 06/11/2018  |  EntreprisesEiffageEiffage constructionEiffage infrastructureMajors du BTP

Le chiffre d'affaires d’Eiffage a atteint 4,3 Mds € entre juillet et septembre 2018, en hausse de plus de 13%. Une croissance portée par le pôle "Travaux", qui profite notamment des chantiers du Grand Paris Express. L’activité construction, en revanche, recule en France.
 

Après Vinci puis Bouygues, c'est au tour d'Eiffage, le 3e major français de dévoiler ses résultats du 3e trimestre 2018. Et ils sont bons : le chiffre d'affaires du groupe dirigé par Benoît de Ruffray profite de l'essor de son activité de Travaux (qui regroupe la Construction, les Infrastructures et Energie Systèmes), en particulier grâce aux chantiers du Grand Paris Express.

Entre juillet et septembre, Eiffage a dégagé 4,3 milliards d'euros de revenus, soit une hausse de 13,2% par rapport à la même époque de 2017.

Une performance meilleure que celle attendue par les analystes et compilée par Bloomberg : ils tablaient sur 4,1 milliards. Le groupe a confirmé ses objectifs annuels: une hausse de son activité et de ses bénéfices, sans plus de précision chiffrée.

Les chiffres-clés à retenir

► Eiffage profite d’un 3e trimestre 2018 très dynamique : de juillet à septembre, le chiffre d’affaires consolidé atteint 4,3 milliards d’euros, en hausse de 13,2 % par rapport à la même période l’an passé. La branche Travaux est particulièrement dynamique, avec un bond d’activité de 15,6 %, la hausse étant de 3,8 % dans les Concessions.

►Sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe au 30 septembre 2018 atteint 11,9 Mds €, soit une hausse de 7,1% à périmètre constant, et de 10,7 % à structure réelle.

► Sur la même période, la branche Travaux voit son activité croître de 7,2 % à périmètre constant et de 11,8% en réel, pour s’établir à plus de 9,7 milliards d’euros.

► A fin septembre 2018, le carnet de commandes des Travaux bondit de 16 % sur un an, à 13,9 Mds €. Soit, selon Eiffage, 12,4 mois d’activité pour les branches « Travaux » (construction, infrastructures, Energie Systèmes).

Détail du chiffre d'affaires consolidé sur les 9 premiers mois de l'année 2018 :

Focus : en 2018, neuf mois d’activité très dynamiques pour Eiffage, mais un bilan contrasté pour l’activité construction


Si le pôle Travaux d’Eiffage (qui réunit les activités Construction, Infrastructures, et Energie Systèmes) atteint, en cumulé sur les neuf premiers mois de 2018, un chiffre d’affaires consolidé de près de 9,7 Mds €, soit près de 7,2% de croissance à périmètre comparable, la réalité est plus contrastée pour l’activité Construction, qui recule en France mais bondit à l’international.

Dans la construction, le chiffre d'affaires s’inscrit en effet en baisse de 4%, à 2,07 Mds € dans l’Hexagone, tandis qu’il progresse de 54,8 % à 703 millions d’euros en Europe hors de France, particulièrement au Benelux. La contribution à l’activité de la société Priora, basée en Suisse et acquise récemment, est de 153 millions d’euros.

Dans l’immobilier, le chiffre d’affaires est en hausse de 7,7 % ; la commercialisation de logements demeure dynamique avec 3 079 réservations enregistrées à fin septembre 2018 contre 3 314 à fin septembre 2017 ("écart dû à un phasage différent des ventes en bloc entre 2018 et 2017", précise Eiffage).

Dans les infrastructures, l’activité culmine à près de 4 Mds € (+ 17,2 % à structure réelle et + 13,1 % en comparable), et elle est portée par la France. Sur son marché domestique, Eiffage voit son chiffre d’affaires progresser de 12 % à 2,5 Mds €, en hausse très sensible dans le Génie Civil. Le major du BTP profite d’un double moteur : les travaux du Grand Paris Express où il a remporté plusieurs lots, à commencer par le méga-lot 16-1, mais également dans la Route (+ 7,7 %). En Europe hors de France, l’activité progresse de 9,8 % à 1,1 Mds €, particulièrement en Allemagne et en Espagne.

L’activité « Énergie Systèmes » voit elle son activité progresser de plus de 6% en comparable, à près de 3 Mds €. Le poids du marché français reste prédominant  (2,1 Md € de CA ; + 3,9 %). Mais « l’Europe hors de France » décolle : l’activité croît de 34,8 % à 654 M€, essentiellement en Espagne et en Belgique. Logique : Eiffage profite de la contribution des sociétés récemment acquises : EDS en Espagne et Kropman aux Pays-Bas. Leur écot cumulé atteint 101 millions d’euros.

Enfin, hors des travaux, le groupe signe une hausse moins marquée de ses revenus dans les concessions, qui comptent par exemple les autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR). Sur 9 mois, l’activité croît tout de même de 6,4 % pour s’établir à 2,2 Mds €.

Commentaires

Eiffage boucle un troisième trimestre "dynamique" et confirme ses objectifs annuels

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 10.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur