En direct

La Caisse des dépôts s'apprête à privatiser Egis
Laurent Germain Directeur general Egis - © Nicolas Robin

La Caisse des dépôts s'apprête à privatiser Egis

LeMoniteur.fr, avec AFP |  le 23/09/2021  |  EgisFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Egis
France
Ingénierie
Valider

La Caisse des dépôts est entrée en négociation exclusive avec le fonds Tikehau Capital pour lui céder 42% de sa filiale spécialisée dans l'ingénierie de la construction. 

En mars dernier, Laurent Germain, directeur général du groupe Egis, avait annoncé l’arrivée "en fin d’année 2021" d’un fonds d’investissement voué à devenir le nouvel actionnaire principal du groupe, après cession de 42% des parts du capital détenues par la Caisse des Dépôts. « C’est parce qu’elle est consciente du potentiel de développement d’Egis que la Caisse des Dépôts a pris cette décision. Elle veut permettre au groupe d’accueillir un investisseur capable d’injecter plusieurs centaines de millions d’euros pour accélérer sa croissance », expliquait-il alors.

Sur le même sujet Egis veut doubler son chiffre d'affaires

Le calendrier s'est accéléré jeudi 23 septembre : la Caisse des dépôts a en effet annoncé être entrée en négociation exclusive avec le fonds Tikehau Capital pour lui céder entre 40% et 44% d'Egis (les cadres partenaires, qui détiennent 19%, auront la possibilité de céder ou d'acquérir 2% auprès de Tikehau Capital). Le reste sera détenu, comme aujourd'hui, par des salariés du groupe.

"L'arrivée de Tikehau Capital représenterait une étape majeure pour la réalisation du plan stratégique d'Egis, prioritairement axé vers le grand international, et visant, avec un doublement du chiffre d'affaires à horizon cinq ans, à positionner le groupe dans le top 10 mondial de l'ingénierie", explique un communiqué.

Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé et celle-ci "pourrait être réalisée d'ici fin 2021, sous réserve de l'approbation des autorités administratives et réglementaires compétentes", précise le texte.

IL y a quelques mois toujours, Laurent Germain avait tenu à rassurer quant aux conséquences d'un tel changement d'actionnariat, : « Il faut qu’elle (la Caisse des dépôts) reste au capital à un niveau significatif. Avec 33 % ce sera le cas et elle conservera une influence importante sur les décisions stratégique de l’entreprise ».

Commentaires

La Caisse des dépôts s'apprête à privatiser Egis

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil