En direct

Egis, un leader de l’ingénierie

le 29/11/2013  |  Collectivités localesBas-RhinHérault

«Fondateur du métro lyonnais dans les années 1960, et actuel leader européen de l’ingénierie des transports, Egis exerce son expertise et participe au rayonnement de Lyon à travers le monde », martèle fièrement Hervé Chaine, un Lyonnais directeur délégué aux grands projets urbains et ferroviaires, véritable Egis historique avec ses trente-neuf années d’ancienneté dans l’entreprise.

Né Semaly (Société d’études du métro de l’agglomération lyonnaise) en 1968 pour le démarrage des études du futur métro de Lyon, privatisé par l’entrée dans le giron de Scetauroute en 1992 et baptisé Egis Rail en 2007, ce spécialiste d’ingénierie et de montage de projets de transports sur rails, au sein du groupe Egis, filiale de la Caisse des dépôts et de Iosis Partenaires, empile les performances. Première mondiale avec le métro automatique à grand gabarit de Lyon en 1990, premier tramway à plancher bas intégral à Strasbourg en 1994, premier prestataire privé pour Réseau ferré de France en 1997, quarante-huit mois de l’idée à la mise en service avec le tramway de Lyon en 2000 ou encore modernisation de la signalisation du métro de New York en 2003.
Le développement de l’entreprise, forte de 900 salariés (dont 200 au Brésil au sein de la filiale Egis Vega) pour un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros réalisé à parité entre la France et l’international, se décline sur deux axes. Le premier : capitaliser les savoir-faire et les compétences techniques développés à Lyon en matière de transports urbains pour accompagner la renaissance du tramway en France puis à l’international. Mais aussi faire un atout de ces mêmes savoir-faire et compétences au service cette fois des transports ferroviaires lourds en France, avec l’émergence de Réseau ferré de France, et à l’international.

Innovation culturelle et génétique

« L’avenir d’Egis dans les transports passe par la poursuite de l’innovation qui lui est culturelle et génétique et cela se déroule encore mieux quand elle est aussi dans les gènes de nos clients », affirme Hubert Magnon-Pujo, directeur général d’Egis Rail, alternative aux ingénieries de la RATP et de la SNCF. A cette innovation répond la dimension humaine d’un management par projet qui s’illustre par la fidélité des clients, comme Grenoble et Montpellier, 100 % Egis pour leur tramway, ou même Riyad en Arabie saoudite depuis maintenant dix ans.
Deux victoires remportées au mois de septembre 2013 illustrent la montée en puissance d’Egis : un contrat d’ingénierie de 96 millions d’euros avec Setec pour la réalisation du métro du Grand Paris et un autre de 425 millions d’euros sur cinq ans avec Parsons et Systra pour le management de projet et la supervision de la construction de trois des six lignes de métro à Ryad, pour un total de 176 km.

PHOTO - 760553.BR.jpg
PHOTO - 760553.BR.jpg

Commentaires

Egis, un leader de l’ingénierie

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur