En direct

Egis n’en finit plus de croître à l’international
Nicolas Jachiet, P-DG d'Egis - © © BRIGITTE CAVANAGH/LE MONITEUR

Egis n’en finit plus de croître à l’international

O.B. |  le 05/04/2016  |  Conception-réalisationFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Ingénierie
Conception-réalisation
France
Valider

En 2015, le leader français de l’ingénierie a réalisé 60% de son chiffre d’affaires hors de France (contre 53% en 2014). Tablant en 2016 sur une stabilisation de l'activité dans l'Hexagone après deux années de forte chute, le groupe devrait rester sur cette trajectoire, tout en accroissant encore son volume d'activité (+10% l'année dernière).

En 2014, Egis franchissait pour la première fois depuis sa fusion avec Iosis la barre des 50% d’activité réalisée à l’international (53% exactement). 2015 aura vu la confirmation et l’accélération de cette tendance, l’ingénieriste y ayant réalisé 60% de son chiffre d'affaires, a annoncé le groupe lors de la présentation de ses résultats le 5 avril. Une performance d’autant plus remarquable que son activité totale a cru de 10% sur un an, atteignant les 937 millions d’euros (pour 13 000 collaborateurs).

La stratégie à l’internationale mise en place il y a plusieurs années semble donc s’avérer payante. Le groupe poursuit en particulier son développement au Moyen-Orient (13% du CA), notamment nourri par de grands projets de métro (Doha au Qatar, Médine en Arabie Saoudite). Le rachat en juillet dernier de la société de management de projet Projacs (70 millions de dollars de CA, 700 collaborateurs), historiquement présente dans la zone, devrait aussi constituer « un nouveau tremplin pour le développement du groupe dans la région », a expliqué Nicolas Jachiet, P-DG d’Egis. L’Inde et le Brésil, dans lesquels le groupe compte respectivement 1 600 et 750 collaborateurs, sont les deux autres cibles prioritaires de développement de l’ingénieriste. Des zones devenues « de véritables marchés domestiques et dont les très grands besoins en infrastructures sont encore loin d’être épuisés », selon le P-DG.

Une stabilisation à niveau bas de l'activité en France

Dans l’Hexagone, la situation est inversée. « Nous avons perdu 15% de notre activité France en deux ans », a expliqué Rémi Cunin, directeur général délégué d’Egis, remarquant que « les marchés privés, le bâtiment et l’Ile-de-France ont respectivement beaucoup mieux résisté que les marchés publics, les infrastructures et le reste de la France ». Le marché français pourrait pourtant avoir touché le fond, Rémi Cunin tablant sur une stabilisation de l’activité en 2016. Pour soutenir l’activité, l’ingénieriste, qui attend toujours que les premiers marchés du contrat-cadre passé avec SNCF Réseau démarrent, mise d’une part sur les projets du plan de relance autoroutier, lancé l’année dernière et d’autre part sur le Grand Paris Express, dont il a notamment remporté la maîtrise d’œuvre « Systèmes » de la ligne 18 en février dernier. Le groupe attend par ailleurs les premiers appels d’offre de maîtrise d’œuvre du Canal Seine Nord.

« A fin 2015, notre carnet de commandes atteignait 21,8 mois d’activité dont plus de 60% à l’international », s’est félicité Rémi Cunin. Avec une stabilisation de l’activité en France, 2016 devrait donc être une nouvelle année de forte croissance pour le groupe, où la part de l'export devrait encore gagner du terrain.

Egis en chiffres en 2015

- 13 000 collaborateurs

- 937 millions d'euros de chiffre d'affaires (78% d'ingénierie, 22% d'exploitation autoroutière et aéroportuaire), dont 60% à l'international

- 5,0 % de marge opérationnelle courante.

- 21,8 mois d'activité dans le carnet de commandes

Structuration du capital d'Egis: 75% détenus par la Caisse des Dépôts, 25% par Iosis Partenaires (450 cadres partenaires et FCPE).

Commentaires

Egis n’en finit plus de croître à l’international

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur