Chantiers

Efficacité énergétique maximale pour un immeuble de bureaux en Suède

Mots clés : Efficacité énergétique - Lieux de travail - Réglementation thermique et énergétique

Toute la conception de « Kuggen » (roue dentée en suédois), immeuble de cinq étages et 5 350 m a été subordonnée à l’efficacité énergétique.

Situé sur le campus de la Chalmers University of Technology à Göteborg, cet immeuble de bureau a été réalisé par le bureau d’architectes suédois Wingårdh sous la responsabilité de Gert Wingårdh. L’architecte a choisi une construction conique spectaculaire de cinq étages et de 5 350 m2 pour atteindre ses objectifs énergétiques.

Le bâtiment, qui se distingue fortement de son environnement tant dans sa forme que par sa couleur, a été construit sur un ancien chantier naval près de Lindholmen à Göteborg. Son nom, « kuggen », roue dentée en suédois, vient de sa forme qui rappelle un empilement de roues d’engrenage dont la taille croît à chaque étage. Une architecture peu banale qui s’explique par l’approche spécifique du projet, où tout est subordonné à l’efficacité énergétique. Chaque dent correspond à la taille d’un espace de bureau optimisé.

Les surfaces céramiques triangulaires sont émaillées dans cinq nuances rouges différentes choisies par l’architecte, deux variantes de vert et un ton noir. Disposées à clin, les plaques spéciales de MOEDING Keramikfassaden GmbH, forment, avec l’alternance de surfaces vitrées, l’enveloppe du bâtiment.

 

Technicité et qualité de conception


Ce bâtiment cylindrique au milieu d’une place dominée par des constructions rectilignes est un motif urbanistique qui trouve ses racines dans la Renaissance italienne. Bâtiment central de la place, il est relié aux autres bâtiments par des passerelles fonctionnelles et symbolise par son architecture même, le trait d’union qu’il constitue entre l’université, la recherche et l’esprit d’entreprise. « Kuggen » se met en scène, comme une fleur multicolore déposée délicatement au milieu de feuilles grises.

Parallèlement, sa façade riche de multiples facettes réagit positivement au  climat grâce à sa proximité du port.  Ce bâtiment se veut être l’ambassadeur de nombreuses techniques et idées mises au service de l’optimisation énergétique dans ses différents segments.

 

Ombrage


Grâce à sa forme conique, les étages supérieurs dépassent à chaque fois des étages inférieurs, de façon accentuée sur la façade exposée au sud. Le bâtiment se fait ainsi de l’ombre à lui-même quand le soleil est haut. De plus, les étages supérieurs sont protégés de la chaleur par un dispositif rotatif qui suit la course du soleil.

 

Utilisation de la lumière naturelle 

 

La forme triangulaire des 195 fenêtres aluminium a davantage été dictée par une priorité fonctionnelle qu’esthétique. La surface vitrée totale a ainsi pu être limitée à un quart de l’enveloppe du bâtiment, limitant les déperditions de chaleur tout en permettant un apport optimal de lumière naturelle jusqu’au cœur de l’édifice.

 

Déperditions extérieures de chaleur 


De tous les corps géométriques, la sphère a le plus gros volume pour la surface la moindre. Le « kuggen » conique s’approche de cet idéal. Le rapport décisif entre surface utile et enveloppe extérieure a été optimisé. Les déperditions globales de chaleur vers l’extérieur ont pu être minimisées avec le soutien de la façade en terre cuite suspendue, isolée et ventilée naturellement. L’économie d’énergie du système « kuggen » s’appuie également sur des choix opportuns à l’intérieur du bâtiment. Des systèmes de déclenchement intelligent de chauffage, d’aération et de climatisation contribuent également à une efficacité renforcée.

 

Préservation des ressources naturelles 


Les architectes ont avant tout gardé à l’esprit le caractère durable et la longévité des matériaux, surtout celui de l’enveloppe du bâtiment soumise aux agressions du vent et de la pluie. Leur choix  s’est porté pour cette raison sur une façade suspendue en terre cuite, matériau 100% recyclable pour le retraitement final et non polluant et qui a fait ses preuves depuis des millénaires.

Montés à l’horizontale, les bardeaux en céramique Longoton de MOEDING, de 582 mm de haut et jusqu’à 1 955 mm de long, répondent aux exigences écologiques les plus élevées. Leur émaillage sans plomb contribue également au respect de l’environnement.

Cet édifice du Nord de la Suède exprime parfaitement les principaux enjeux de la construction verte: optimisation énergétique, longévité, développement durable et confort d’utilisation. En tenant compte de tous les systèmes du bâtiment, la consommation énergétique annuelle est inférieure à 55 KWh/m2. 

 

 

Focus

Le chantier en bref

Réalisation :      Bureau d’architectes suédois Wingårdh, Göteborg

Livraison : 2011

Produit terre cuite : bardeaux en grès cérame émaillé Longoton de MOEDING

Surface posée: environ 2.700m²

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X