Efficacité énergétique des bâtiments tertiaires : Legrand innove
Les nouveaux inters détecteurs autonomes ECO2 permettent de détecter la présence, mesurer la luminosité et varier la lumière. - © © Legrand

Efficacité énergétique des bâtiments tertiaires : Legrand innove

Frédérique Vergne |  le 12/04/2010  |  Performance énergétiqueIndustrieEnergieEnergies renouvelablesTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Performance énergétique
Industrie
Energie
Energies renouvelables
Technique
Valider

L'efficacité énergétique est une de ses priorités. Le secteur tertiaire un des axes de sa stratégie. Le groupe Legrand allie les deux et lance des solutions qui vont permettre des économies d'énergie. Parallèlement, il développe « l'Eco-étiquette», un outil qui identifie en termes de coût, d'énergie et de retour sur investissement le projet équipé de ces solutions.

Pour répondre aux exigences du Grenelle de l'Environnement et de la RT 2012, dont les premières obligations seront applicables aux bâtiments publics dès 2011, le groupe Legrand lance des solutions spécialement dédiées au tertiaire. Une activité où il a réalisé en 2009 (avec le secteur industriel) 60 % de son chiffre d'affaires et sur laquelle il entend encore accélérer son développement. « La future RT 2012 constitue une véritable rupture dans le secteur du bâtiment, rappelle Gilles Schnepp, PDG du groupe Legrand. Alors qu'on se contentait jusqu'à présent d'améliorer les performances de 15 à 20% tous les 5 ans, pour répondre à l'augmentation graduelle du coût de l'énergie, la RT vise 50% ». C'est dire l'importance de mettre en place des solutions efficaces ; d'autant que le coût global d'un bâtiment représente 25% à l'acquisition/conception et 75% à l'exploitation. Les appareils électriques, l'éclairage, le chauffage et les postes informatiques pèsent beaucoup dans la facture énergétique d'une entreprise. « Surtout l'électricité spécifique, c'est-à-dire tout ce que l'on consomme hormis l'éclairage et le chauffage, qui n'arrête pas d'enregistrer des augmentations à deux chiffres, précise Xavier de Froment, Directeur de Legrand France, qui s'étonne de ne pas entendre parler de ce poste. Si rien n'est fait sur l'électricité spécifique, il est clair qu'elle détrônera en termes de consommations les postes HVAC (chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire) et l'éclairage ».
Impliqué dans l'efficacité énergétique depuis de nombreuses années, notamment à travers sa croissance externe : rachats de l'entreprise américaine The Watt Stopper (spécialiste de solutions d'éclairage pour réduire les dépenses énergétiques), ou encore de l'Italien Zucchini, le groupe Legrand voit ses efforts en recherche et développement porter leurs fruits. En 2009, les solutions pour améliorer l'efficacité énergétique ont connu une croissance supérieure de 7 points par rapport à la croissance moyenne du groupe. Les solutions d'automatisme du bâtiment sont pour lui un réel levier de développement.

Des produits simples avec des résultats immédiats

C'est dans ce sens et pour apporter à ses clients des réponses concrètes face à une réglementation de plus en plus exigeante que l'industriel lance 7 solutions qui permettent d'automatiser les bonnes pratiques sur les lieux de travail et d'économiser de l'énergie :
- les nouveaux inters détecteurs autonomes ECO2, élaborés sur les recommandations du Grenelle de l'Environnement, qui permettent de détecter la présence, mesurer la luminosité et varier la lumière (économie pouvant aller jusqu'à 55%) ;
- les compteurs indicateurs de mesure qui affichent l'énergie électrique consommée et permettent ainsi de corriger les mauvaises pratiques ; selon des études, l'économie est en moyenne de 15% grâce à l'affichage des consommations ;
- les blocs de sécurité à leds avec circuit électronique basse consommation (certifiés NF Environnement) qui sont tous équipés de la technologie adressable (Sati adressable) qui permet de contrôler facilement l'ensemble de l'installation et de simplifier la maintenance (division de la consommation par bloc de plus de 5 fois) ;
- les prises vertes écologiques pour réduire la consommation énergétique des équipements de bureau (ordinateurs, imprimantes, photocopieurs....) qui représentent entre 15 et 30 % de la consommation totale d'électricité d'un bâtiment de bureaux. Pour des appareils de bureau dont l'alimentation est couplée durant la nuit et le week-end, l'économie annuelle est de 500 € ;
- les batteries à compensation d'énergie réactive, qui servent à produire de l'énergie, à adapter la consommation selon les besoins et à souscrire ainsi à un contrat plus bas avec son opérateur ;
- les transformateurs HT/BT sec moulé en résine : moins polluants et plus économes que les transformateurs traditionnels, ils permettent de diminuer jusqu'à 20% la consommation d'électricité d'un bâtiment « au repos » ;
- les coffrets et composants pour la protection et la coupure pour le courant continu produit par des panneaux photovoltaïques. En résidentiel, Legrand propose une solution packagée onduleur et coffret sous une seule référence.
Ces produits de masse se veulent simples, faciles à mettre en œuvre et engendrent, dès leur installation, des économies.
Parallèlement, l'industriel innove avec l'Eco-Etiquette, un outil d'aide à la décision pour les maîtres d'ouvrage et maîtres d'œuvre qui va leur permettre d'obtenir, pour leur projet équipé des solutions Legrand, à la fois les économies réalisées en euros et en rejet de CO2, mais aussi le retour sur investissement.

L'Eco-étiquette, un service aux maîtres d'ouvrage et maîtres d'oeuvre
L'Eco-étiquette, un service aux maîtres d'ouvrage et maîtres d'oeuvre - © © Legrand

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil