En direct

Effibot, fidèle compagnon à quatre roues

Augustin Flepp |  le 10/11/2017  |  Conjoncture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Valider

Le chariot robotisé conçu par la société auvergnate Effidence approvisionne les chantiers au plus près des ouvriers.

SPECIAL PREVENTION Il suit ou précède son maître, tel un chien obéissant. Sur son dos, des éprouvettes à béton et du matériel de mesure. Lui, c'est Effibot, le robot autonome expérimenté par Bouygues Travaux publics sur le chantier d'extension du port de Calais. Le site, partagé entre déblais, chemins caillouteux et monticules de sable, offre un terrain de jeu idéal à ce petit véhicule qui doit alléger le travail des ouvriers.

« Nous l'avons testé en robot suiveur pour accompagner nos équipes de topographes et transporter des charges entre la centrale et le laboratoire à béton. Le premier retour d'expérience est très positif », confie Arnaud Grévoz, directeur de projet chez Bouygues TP. Avec ses quatre roues motrices tout terrain et sa dimension compacte (1,2 x 0,6 m), Effibot, capable de transporter jusqu'à 300 kilos de matériaux, est l'un des produits phares imaginés par Effidence.

Ce petit robot tout terrain est capable de transporter jusqu'à 300 kilos de matériaux.

Autrefois spécialisée en ingénierie robotique, cette entreprise puydômoise a commencé en 2015 à fabriquer des robots et des calculateurs intelligents (Effinave). Ses segments : la logistique, les transports et, plus récemment, le BTP. « Sur les chantiers, nous souhaitons automatiser la logistique dans le dernier kilomètre », explique Cédric Tessier, son P-DG et l'un de ses fondateurs. L'entreprise travaille en codéveloppement avec plusieurs acteurs privés ou publics « de renommée internationale », dont Bouygues Construction.

Ce chariot robotisé convient particulièrement aux chantiers de grande taille ou menés dans des zones urbaines difficilement accessibles aux camions de livraison. Il peut être personnalisé selon les besoins du client. L'équipe d'Effidence a par exemple ajouté des ridelles autour du plateau, pour répondre aux attentes de Bouygues TP à Calais.

Radar laser et batterie lithium. Sur le terrain, la programmation du robot se veut très simple. Un bouton pour le mettre en marche, un autre « suis-moi » et un dernier « précède-moi ». Pour se déplacer, Effibot dispose d'un radar laser niché sous le plateau de chargement. « Le système mesure la distance entre le véhicule et les obstacles grâce à une onde lumineuse diffusée à 360° », précise Cédric Tessier. D'autres capteurs permettent d'analyser le bruit, la vitesse, ou encore les obstacles au sol. Doté d'une batterie lithium, Effibot dispose d'une autonomie de six à huit heures. Son prix : entre 20 000 et 25 000 euros selon les options.

Effidence, qui compte aujourd'hui 11 collaborateurs, conçoit et fabrique Effibot à partir de pièces provenant de sous-traitants locaux (usinage, chaudronnerie) et allemands (moteur, automatisme). D'ici à la fin de l'année, la société auvergnate va commercialiser une nouvelle version d'Effibot qui sera capable de construire une carte de son trajet et de se déplacer de manière autonome. La jeune pousse, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 600 000 euros en 2016, espère atteindre la barre du million d'euros à la fin 2017.

PHOTO - 9836_620088_k2_k1_1496011.jpg
PHOTO - 9836_620088_k2_k1_1496011.jpg - © JEROME CHABANNE / LE MONITEUR
2009

2009 : date de création.

11 collaborateurs.

1 M€ de chiffre d'affaires prévu en 2017.

Prometteuse - L'avis de l'expert

Effibot est une excellente illustration de la mise en œuvre progressive de solutions robotiques au service des opérateurs sur les chantiers, diminuant la pénibilité et accroissant la productivité.

La robotique n'est pas une chose nouvelle, mais son usage restait problématique du fait des coûts et des compétences nécessaires, ainsi que du caractère unique de chaque site. Les récents développements technologiques permettent de faire baisser les coûts et d'apporter une intelligence qui autorise des usages chantier (adaptabilité à des situations imprévues, sécurité, etc. ).

Thomas Le Diouron, cofondateur d'Impulse Labs.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur