En direct

Effectuer un audit de chaufferie

le 11/06/1999  |  Sécurité et protection de la santéProduits et matérielsLogement socialParisImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Sécurité et protection de la santé
Produits et matériels
Logement social
Paris
Immobilier
Logement
Equipement
Valider

Sommaire du dossier

  1. Les usagers - Les jeunes: la nouvelle cible des HLM
  2. Les usagers - Les personnes agées: le nouveau concept de résidences en HLM
  3. Les usagers - Les démunis: quelle politique de logement ?
  4. Les nouveaux métiers - HLM: des emplois stratégiques
  5. Les zones tendues - Metz: l'Opac joue la technopole
  6. Les zones tendues - Pessac: à la recherche d'une cohérence
  7. Les zones tendues - Rodez: stratégie locale de développement
  8. Les zones tendues - Bourgoin-Jallieu: muscler le centre-ville
  9. Des missions de plus en plus diversifiées - L'accueil des populations spécifiques
  10. Des missions de plus en plus diversifiées - Les organismes d'HLM, acteurs urbains
  11. Des missions de plus en plus diversifiées - La réhabilitation: mission importante pour les organismes d'HLM
  12. Des missions de plus en plus diversifiées - La démarche qualité des organismes d'HLM
  13. Des missions de plus en plus diversifiées - L'activité immobilière des organismes d'HLM
  14. Offrir une gamme complète de services - Domotique: les locataires de l'Office de Pau sont satisfaits
  15. Offrir une gamme complète de services - Gestion de proximité: les ouvriers occupent les quartiers
  16. A la découverte du monde HLM - La marche forcée vers les services: garantir les prestations de base
  17. Offrir une gamme complète de services - Animation: un soutien aux projets des locataires
  18. Offrir une gamme complète de services - Insertion: de nouveaux gisements d'emplois
  19. Offrir une gamme complète de services - Suivi social: l'Opac de l'Ain recrute une conseillère
  20. Offrir une gamme complète de services - A la découverte du monde HLM
  21. A la découverte du monde HLM - 5 grandes familles
  22. Mission sociale des HLM - Les points de vue de Roger Quilliot,Yves Baise, Jacques Badet et Jacques Berké
  23. Mission sociale des HLM: les expériences - Insertion par l'économique
  24. Mission sociale des HLM - La grande peur du recentrage
  25. Mission sociale des HLM - Les chiffres du mouvement HLM: lente paralysie de l'accès au parc
  26. Mission sociale des HLM : les expériences - Logement des démunis
  27. Mission sociale des HLM: les expériences - Un bilan social voit le jour en Paca
  28. Mission sociale des HLM: les expériences - Gestion de l'habitat
  29. Quel ancrage social ?
  30. Le réancrage social des HLM
  31. Gestion locative : Boulogne-sur-mer : un exemple de démolition-reconstruction de maisons individuelles
  32. Gestion locative : La montée de la tension
  33. Gestion locative : La « réunion du mardi », baromètre social de la « Plaine du Lys »
  34. Patrimoine : Des logements neufs pour les démunis à Paris
  35. Attributions du label Qualitel HPE 3 étoiles
  36. Qualitel dans l'expectative
  37. Patrimoine : Le prix du PLA a progressé plus vite que l'inflation en région parisienne
  38. Patrimoine : La réhabilitation vulnérable
  39. Patrimoine : «L'état du patrimoine, premier facteur de préservation du lien social»
  40. Revirement sur la démolition
  41. Finances Comment faire face au coût du logement social ?
  42. Finances : Le très social est-il déficitaire ?
  43. Gestion locative Face à des occupants plus pauvres, la pratique évolue
  44. Patrimoine : La construction au ralenti
  45. SOMMAIRE DOSSIER HLM
  46. La dure loi de la demande
  47. Entretien LOUIS BESSON : « Différencier l'offre pour pouvoir proposer un logement à tous »
  48. Le congrès HLM de Marseille
  49. Un parc social mieux adapté aux ressources des plus modestes
  50. Vandoeuvre Réhabilitation par tranches d'une cité
  51. Nantes Restructuration d'un pavillon vétuste
  52. Marseille Fondations sur micropieux, parkings en rez-de-chaussée
  53. Où créer des logements sociaux ?
  54. Des solutions techniques pour baisser les charges
  55. Qualité d'usage : comment optimiser les plans
  56. TVA sur la réhabilitation du locatif social
  57. Orly Construire à moins 25 % : pari gagné
  58. Renouvellement urbain Les organismes d' HLM condamnés à réussir
  59. Entretien DANIEL LEBEGUE « Nous sommes prêts à passer à la vitesse supérieure »
  60. Un « Monsieur ville » chez 3F
  61. DANIEL GRANDE, directeur du GIE Villes et Quartiers
  62. Patrimoine Une échelle de risques chez Efidis
  63. Refaire la ville : six exemples Malakoff Cité du Million : une démolition-reconstruction à taille humaine
  64. Refaire la ville : six exemples Marseille Trois bailleurs remodèlent la cité du « Plan d'Aou »
  65. Refaire la ville : six exemples Sartrouville La redécouverte des Indes
  66. Refaire la ville : six exemples Eure Gestion dynamique du patrimoine : l'Opac colle au marché
  67. Refaire la ville : six exemples Bordeaux Une restructuration en douceur pour les « Hauts de Garonne »
  68. Refaire la ville : six exemples Meaux Un double pari : assainir les finances et sauver le patrimoine
  69. HLM Des solutions pour diminuer les charges
  70. EAU Une expérimentation sur les consommations
  71. CHAUFFAGE Isolation renforcée pour diminuer les coûts
  72. CHAUFFAGE Une photographie des charges des locataires
  73. COGENERATION Production de chaleur et d'électricité combinée
  74. Effectuer un audit de chaufferie
  75. L'apres-démolition
  76. Entretien avec Paul-Louis Marty, délégué général de l'Union sociale pour l'habitat
  77. Les architectes créent de nouveaux liens entre ville et habitat
  78. Logement social 800 000 « passoires thermiques » à rénover
  79. Mobilisation des régions Des financements indispensables pour boucler les réhabilitations thermiques
  80. Mobilisation des organismes La baisse des charges des locataires justifie les efforts
  81. Alsace CUS Habitat recherche l'efficience économique
  82. Savoie Albertville, pionnier de l'éco-prêt
  83. Philippe Tilloux, directeur de Périgueux habitat « Il ne faut pas se contenter de raisonner en réduction des charges »
  84. Picardie Oise-Habitat démarre sans aide la modernisation de trois immeubles
  85. Aquitaine La performance énergétique, axe stratégique d'Agen Habitat
  86. Bretagne Isolation par l'extérieur pour Aiguillon Construction
  87. Bretagne Des panneaux photovoltaïques comme brise-soleil chez Habitat 35

Comment constituer un dossier des installations ?

Pour constituer un dossier des installations, il faut d'abord récupérer des informations disponibles à partir des plans, des descriptifs et autres documents. Ensuite, il faut préciser la connaissance des équipements en réalisant des relevés sur site. C'est à partir de l'analyse de l'existant qu'il sera possible de détecter des gisements d'économie ou de cibler les points faibles d'une installation de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire.

Comment examiner la conformité aux règles de sécurité ?

Lorsque les chaufferies existantes ont été réalisées à la suite d'un permis de construire déposé après le 1er décembre 1978, elles doivent être conformes aux exigences de sécurité fixées par l'arrêté du 23 juin 1978 (installations fixes destinées au chauffage et à l'alimentation en eau chaude sanitaire des bâtiments d'habitation, de bureaux ou ERP). Sinon, elles sont réputées satisfaire les règles en vigueur au moment de leur livraison.

Comment détecter les nuisances ?

La réduction des pollutions acoustiques et environnementales est aujourd'hui une priorité. D'ailleurs, elle peut justifier - à elle seule - la mise en oeuvre d'un audit. Dans ce domaine, on constate un foisonnement des textes réglementaires. Le contrôle du respect de ces exigences peut conduire à une campagne de mesures, si cela n'a pas déjà été fait.

Comment évaluer la maintenance ?

Plus la maintenance des installations est élaborée, plus l'audit sera simple à réaliser. L'historique des équipements est en principe rapporté sur le livret de chaufferie. Sa tenue est obligatoire, selon l'arrêté du 20 juin 1975, lorsque la consommation horaire d'énergie en marche continue maximale dépasse 1 000 thermies, en pouvoir calorifique inférieur.

Le décret no 98-833 du 16 septembre 1998 définit les nouvelles règles en matière de contrôle périodique des installations de 1 MW et plus. Ce texte précise que la période entre deux contrôles ne doit pas excéder trois ans. En outre, le compte rendu du contrôle doit être conservé pendant un délai minimum de sept ans. En effet, ce document peut être demandé par les experts successifs chargés des vérifications aussi bien que par les représentants des pouvoirs publics. En cas d'anomalie, l'exploitant dispose de trois mois pour remettre aux normes son installation.

Comment estimer les besoins à satisfaire ?

Avant de programmer des interventions sur la chaufferie, il est indispensable de s'assurer de la nature des besoins en chauffage. Si on ne dispose pas déjà d'un audit du bâti, il faut le réaliser. Il est alors possible de faire appel à des méthodes plus ou moins sommaires d'analyse des parois et de la ventilation.

Comment réaliser l'étude de dimensionnement et de performance ?

La connaissance du bâti doit aussitôt être confrontée au dimensionnement et à la conception des installations : puissance des générateurs, taille des réseaux, équilibrage, régulation... Le récent décret no 98-817 du 11 septembre 1998 fixe les seuils bas de rendement pour les chaudières de puissance comprise entre 400 kW et 50 MW. Les valeurs à respecter, selon les énergies, sont comprises entre 86 et 90 %, sur pouvoir calorifique inférieur.

Le décret, qui va entrer en application en mars 2000, définit les appareils de contrôle des générateurs : suivi de température, de composition des fumées, etc.

L'efficacité des installations doit également être jugée en fonction de ratios usuels, connus statistiquement (consommation rapportée au m2 de surface utile). Ces indicateurs seront très utiles pour apprécier la portée d'éventuelles améliorations.

Comment analyser les contrats d'exploitation ?

Les contrats d'entretien, de maintenance préventive, de fourniture d'énergie vont influer sur la compétitivité économique des installations. Il peut donc être nécessaire de les adapter.

POUR EN SAVOIR PLUS...

Textes de référence

« Guide méthodologique d'audit de chaufferie », édité par Cégibat. Fruit d'une collaboration entre Gaz de France et l'Ademe, ce guide constitue un référentiel-type d'investigations. Instrument de dialogue entre maîtres d'ouvrage et auditeurs, il peut servir de support pour rédiger un cahier des charges de consultation. Décomposé en cinq fascicules, il propose 40 modèles de fiches-outils, en version papier et fichier informatique. Parc visé : le logement collectif ou le tertiaire, pour des chaufferies classiques - gaz, fioul ou charbon - de puissance généralement comprises entre 70 et 2 000 kW.

Cégibat : 44-46, rue du Rocher, 75008 Paris ; tél. : 01.47.54.75.10 ; fax : 01.47.54.73.97.

A RETENIR

Pourquoi effectuer un audit ?

Afin de réaliser d'éventuelles économies d'énergie, de mettre aux normes les installations, de diminuer les nuisances sonores et les émissions de polluants.

Comment procéder ?

Une méthode d'analyse doit être définie et accompagnée, si besoin, de mesures in situ dans la chaufferie et d'un diagnostic du bâti pour définir les besoins.

SCHEMA : Audit général des systèmes

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil