En direct

Edition Une année d'architecture

PASCALE JOFFROY |  le 10/01/1997  |  Prix d'architectureArchitectureBas-RhinVienne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Prix d'architecture
Architecture
Bas-Rhin
Vienne
Valider

-En deux cent soixante- quinze pages et quatre-vingt-trois bâtiments, le Moniteur architecture/AMC vient de publier sa sélection des meilleures réalisations de l'année 1996, un millésime d'architecture intéressant à plus d'un titre.

-Un format de publication plus compact - conforme à la nouvelle présentation du mensuel -, une sélection resserrée au profit de présentations plus complètes, une très belle revue de la production française complétée par un digest des livres et événements qui feront date, tels sont les principaux traits de cette édition 96.

Sur le fond, l'Annuel d'architecture éclaire à son habitude les conditions et les tendances de la production de l'année, même s'il s'en tient volontairement au « dessus du panier », selon des critères de sélection énoncés en préambule : « Ce qu'AMC a cherché à promouvoir, ce sont des architectures qui aient du caractère, au sens classique, écrit le rédacteur en chef, Bertrand Lemoine. Car il n'est pas besoin d'être bavard ou débridé pour exprimer quelque chose de signifiant, même à toute petite échelle. » Bon nombre d'architectes achevaient cette année des « grosses commandes » décrochées avant la crise. Le siège Air France à Roissy-Pôle (Valode et Pistre) culmine en tête des superficies construites avec 62 000 m2, suivi par le siège de Nestlé France (Reichen et Robert, 20 000m2 neufs et 43 000 aménagés).

Production peaufinée

L'année 1996 n'a pas livré de réalisation supérieure à 100 000 m2, comme l'an dernier la Bibliothèque nationale de France ou le siège de la Société générale. Sans doute ce format se fait-il plus rare : on attendra 1997 pour inaugurer le parlement européen de Strasbourg (Architecture Studio, 150 000 m2). 1996 conclut également le cycle des grands projets présidentiels, avec l'inauguration du musée de la civilisation celtique du Mont Beuvray (Pierre Louis Faloci), qui a reçu le prix de l'Equerre d'argent. Il confirme aussi la montée des projets culturels en région, avec l'ouverture de la médiathèque de Poitiers (Sylvain Giacomazzi et Laurent Beaudouin). Les programmes de logements, auxquels l'Annuel consacre un dossier richement documenté, expriment déjà de façon sensible le rétrécissement des commandes. Si les opérations de cent à deux cents appartements existent, les 10 à 50 logements, objets de discrètes interventions en ville, dominent le tableau.

Architectes et entreprises ont eu le temps de peaufiner leur production de l'année. On ne s'étonne pas par conséquent de la qualité des projets présentés, malgré des coûts de construction qui semblent bas. Deux types d'écriture marquent les réalisations françaises de l'année : la tendance dite moderne, agrémentée de plus en plus souvent, en version fin de siècle, de corniches et de colonnades, et la mouvance abstraite qui gomme les volumes derrière des écrans de matières, de préférence lisses et inattendus.

Une année d'architecture 1996. Le Moniteur architecture AMC. 274 pages. Photos couleurs et noir et blanc. Prix : 190 F

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil