En direct

Edifipierre chamboule les témoins d'après-guerre

C. R. |  le 13/04/2018  |  Collectivités localesBas-RhinCôte d'OrHautes-AlpesSeine-Saint-Denis

Strasbourg -

Le promoteur Edifipierre attaque la transformation des deux témoins de l'architecture béton qu'il a acquis à Strasbourg. Près de son siège, il entamera en mai les travaux de restructuration de la Maison du bâtiment, l'ancien immeuble des instances locales du BTP, pour un montant de 13 millions d'euros HT. Il a composé avec les nombreux espaces vides du bâtiment des années 1960 qui perd un quart de surface utile par rapport à sa surface de plancher. Dans les 7 500 m2 in fine exploitables, Edifipierre installera 40 logements privés et une résidence étudiante à l'été 2019. Le maître d'œuvre, Archicub (Francis Parent), fera pousser au sommet de la tour de 14 étages une ample végétation évocatrice d'une canopée, comme le nom du programme. Il habillera l'immeuble d'une peau de métal et de verre qui rendra son aspect de plus en plus transparent au fil de la montée et rompra le monolithisme par des terrasses dans les niveaux supérieurs.

Station balnéaire. Dans l'autre opération strasbourgeoise de réhabilitation, c'est la légèreté de l'ossature béton qu'il s'agit de contrecarrer : l'immeuble de la rue d'Ypres, renommé Latitude 44, illustre la préfabrication à grande vitesse des ensembles sociaux d'après-guerre, en l'occurrence la cité Rotterdam. « La structure sera renforcée par une charpente en forme de croix de saint André et une coursive arrière l'épaissira d'un tiers », décrit Francis Meppiel, président d'Edifipierre. Jusqu'à l'automne 2019, les travaux de 6,4 millions d'euros HT effectués par KS Construction consisteront à implanter 70 logements privés dans les 4 400 m2 SP. L'architecte Georges Heintz y créera un jeu de balcons suggérant un immeuble d'une station balnéaire… qui pousserait ici au bord du Rhin.

Edifipierre poursuit par ailleurs son déploiement géographique. Après Dijon dès 2007, la société a constitué l'an dernier deux filiales en Ile-de-France et en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle en retire les premières concrétisations. Trois permis ont été obtenus ou déposés pour un total de 165 logements à Paris XIVe , Saint-Maurice (Val-de-Marne) et Vaujours (Seine-Saint-Denis). Les terrassements démarrent ce printemps à Vars (Hautes-Alpes) pour 12 000 m2 d'habitat-hôtellerie-loisirs qui participeront à la rénovation de la petite station alpine, à partir de l'hiver 2020.

PHOTO - 12457_760231_k2_k1_1803136.jpg
PHOTO - 12457_760231_k2_k1_1803136.jpg

Commentaires

Edifipierre chamboule les témoins d'après-guerre

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX