Entreprises de BTP

EDF pourrait « frôler le rouge » en 2002

Les comptes d’Electricité de France (EDF) vont probablement « frôler le rouge » en 2002, a averti son président François Roussely devant la commission de la production et des échanges de l’Assemblée nationale.
« Les possibilités d’économies restent rares dans une industrie aussi lourde que l’électricité, même si de nouvelles perspectives se dessineront pour 2003 », a expliqué M. Roussely, selon un compte-rendu de la commission qui a reçu le président d’EDF le 30 juillet, diffusé récemment sur l’internet.
M. Roussely a souligné qu’une augmentation de 4,9% cette année des tarifs EDF, demandée par l’entreprise mais refusée par le gouvernement, aurait rapporté 500 millions d’euros sur six mois à l’entreprise.

« L’année dernière, alors que le contrat de groupe prévoyait une augmentation de 3,4% au 1er novembre, le gouvernement n’a autorisé qu’une augmentation de 1%. Les comptes ont été affectés. Les même causes auront les même effets », a-t-il poursuivi.
L’an dernier EDF a enregistré une baisse de son résultat net de 26,2% en 2001 à 841 millions d’euros tandis que son chiffre d’affaires progressait de 18,3% (40,7 mds EUR), dans un contexte d’ouverture progressive à la concurrence et de crise de ses filiales en Amérique latine.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X