En direct

"EDF achète l'assentiment du Conseil Régional d'Alsace" par la présidente de Stop Fessenheim

Leysens Eric |  le 09/09/2008  |  Bas-RhinMeurthe-et-MoselleDoubsJuraMeuse

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bas-Rhin
Meurthe-et-Moselle
Doubs
Jura
Meuse
Côte d'Or
Saône-et-Loire
Moselle
Nièvre
Haut-Rhin
Vosges
Yonne
Territoire-de-Belfort
Environnement
Haute-Saône
Collectivités locales
Energies renouvelables
Energie
France entière
Europe
Technique
Santé
Valider

Nous sommes scandalisés par la conclusion du "partenariat" d'EDF dans le programme Energivie. Ce programme financé en grande partie par des fonds européens pour développer des énergies renouvelables a fait depuis trois ans avancer l'Alsace dans le développement des énergies nouvelles.
EDF parvient, en accord avec Monsieur Adrien Zeller (président du Conseil régional d'Alsace), à inclure le nucléaire dans ce programme de promotion des industries non polluantes !Il y inclut la "modernisation de la centrale de Fessenheim" ! C'est le comble du cynisme. Nous nous demandons d'ailleurs si cet accord est bien légal, vu qu'il change la destination du programme financé par l'Europe. En
investissant 16,5 millions d'euro EDF achète le silence de la Région sur les risques que fera encourir à nous tous la prolongation de la centrale nucléaire de Fessenheim.

La modernisation de la centrale est une opération de poudre aux yeux, car les organes essentiels, la cuve et l'enceinte de confinement bombardés par la radio-activité depuis 31 ans ne peuvent pas être changés.
Ce qui nous scandalise plus encore c'est qu'on ne cesse de nous répéter que c'est l'avis des experts lors de la visite décennale à l'automne 2009 qui décidera de la prolongation ou de l'arrêt de la centrale, or on voit le lobby nucléaire mettre en place toutes les connivences qui lui permettront de prolonger la centrale sans jamais consulter la population.
16,5 millions d'euro ce n'est pas cher payé pour un tel enjeu car derrière la question de l'usure de Fessenheim se profile la question de l'usure de toutes les centrales anciennes et si EDF réussit à prolonger l'activité de Fessenheim de plusieurs décennies elle obtiendra aussi la prolongation des autres.
Le conseil Régional en demandant la transparence des deux côtés du Rhin se dédouane à peu de frais de ses responsabilités vis à vis de la population car nous avons prouvé avec Corinne Lepage que cette transparence n'existe pas, c'est au contraire la plus grande opacité qui règne à Fessenheim :la centrale qui n'est pas aux normes par rapport à la loi sur l'eau ne procède même pas à une évaluation correcte des effluents radioactifs qu'elle engendre et qui sont susceptibles de contaminer l'environnement.
Nous tenons à ce sujet à disposition de la presse les conclusions donnée par la CRIIRAD en 2000. Nous demandons à Adrien Zeller d'annuler cette convention pour ne pas compromettre la région dans la stratégie du lobby nucléaire.

Nicole Roelens, présidente de Stop Fessenheim

Une réaction, une suggestion... Ecrivez-nous !

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur