En direct

Ecotaxe : le « oui mais » des entrepreneurs de travaux publics

J.-P. D. |  le 15/11/2013  |  Collectivités localesFrance entière

Bretagne -

Bruno Cavagné, président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), l’a indiqué : le report de l’écotaxe est une source d’inquiétude. Cette taxe sur les transports routiers devait représenter 20 % des ressources de l’Afitf (1) en 2014.
En Bretagne, la réaction est plus mesurée. « A la différence des transporteurs qui ont ajouté une ligne dans leur facture, nos entreprises n’ont, pour l’instant, pas la possibilité de répercuter cette taxe et, en plus, nous sommes dans l’incapacité de mesurer son impact avant une année complète », explique Rémi Amicel, président de la fédération régionale bretonne. Au sujet du pacte d’avenir pour la Bretagne, il attend des propositions concrètes. La seule certitude concerne la RN164. Dans son discours du 16 octobre, Jean-Marc Ayrault a déclaré que l’Etat allait consacrer « dans le prochain contrat de plan Etat-région (2014/2020) près de 100 millions d’euros pour faire progresser sa mise à 2 fois 2 voies ».

Commentaires

Ecotaxe : le « oui mais » des entrepreneurs de travaux publics

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur