En direct

Economies d’énergie : les professionnels du bâtiment rechignent à se former
Formation FEEbat : sur l'ensemble de la France, deux régions se détachent particulièrement, Pays de la Loire et Rhône-Alpes - © © FEEBat

Economies d’énergie : les professionnels du bâtiment rechignent à se former

EMMANUELLE N'HAUX |  le 28/06/2012  |  Apprentissage BTPEnergieFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Formation BTP
Apprentissage BTP
Energie
France entière
Valider

Après des débuts poussifs, le dispositif de formation aux économies d’énergie, Feebat, redémarre. Mais l’objectif de 120 000 stagiaires formés fin 2012 ne sera pas atteint.

Lancé en 2008 pour former les professionnels du bâtiment au marché de rénovation énergétique, le dispositif FEE Bat ne fait toujours le plein. Et l’objectif global, défini dans le cadre d’une convention signée en juin 2010 (*) ne sera pas atteint.

Sur les 120 000 stagiaires qui devaient être formés d’ici fin 2012, moins de la moitié le seront effectivement. Au dernier pointage, effectué à mi année, le nombre total de stagiaires formés depuis le lancement des formations s’élève en effet à un peu plus de 46 000. Deux régions (voir carte) raflent la palme des meilleurs élèves : Pays de la Loire et Rhône-Alpes.

Pourquoi un tel retard ? Dans un contexte de crise, certains soulignent que le marché de la rénovation énergétique n’est pas assez mature quand d’autres pointent que les dispositifs fiscaux ne sont plus assez incitatifs pour générer de l’activité.

Mais alors que le dispositif de formation, dans sa forme actuelle, touche à sa fin, tous espèrent sa prolongation. La question sera alors de savoir sous quelle forme il pourrait être prolongé.
Jusqu’à présent, ces formations sont en partie financées par le biais des certificats d’économies d’énergie. EDF, après avoir financé la formation de 22 000 stagiaires, s’était engagée à participer à la formation des 98 000 restants, avec le concours financiers des organismes de gestion des fonds de la formation professionnelle des entreprises du BTP, réduisant la prise en charge des dépenses de formation de l’entreprise à 5% du coût total… Et demain ?

(*) Convention signée entre le ministère de l’Ecologie, de l’Energie et du Développement durable et de la Mer, l’Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), l’Association Technique Energie Environnement (ATEE), la Capeb, la FFB, la FNSCOP et EDF.

Commentaires

Economies d’énergie : les professionnels du bâtiment rechignent à se former

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur