Bâtiment

Ecomatériaux : transformer un fléau en ressource pour le bâtiment

Mots clés : Démarche environnementale - Politique énergétique - Réforme de l'Etat

Le roseau typha pullule depuis plusieurs années en Afrique de l’Ouest. Afin de freiner son développement, le projet TyCCAO vise à utiliser cette ressource dans différents produits de construction. C’est aussi l’occasion de revoir les politiques publiques, afin de favoriser à la fois les économies d’énergie et l’écoconstruction.    

Que ce soit au Sénégal, en Mauritanie ou dans d’autres régions du globe, le roseau « Typha Australis » se répand à toute allure. Il est particulièrement invasif sur les rives du fleuve Sénégal, où sa prolifération semble liée à une conjonction de facteurs : « tout d’abord la mise en place de barrages anti-sel, en particulier celui de Diama en 1986, mais aussi le changement climatique et potentiellement l’usage d’engrais agricoles qui finissent dans le fleuve », note Bernard Boyeux, directeur général de Biobuild Concept qui travaille depuis près de 25 ans dans les éco-matériaux.

Il intervient d’ailleurs au Sénégal et en Mauritanie comme coordinateur dans le cadre du projet TyCCAO (Typha combustible construction en Afrique de l’Ouest), dont l’objectif est de transformer le typha en ressource pour le secteur de la construction. Il s’agit de mettre au point des matériaux de construction terre-typha, des bétons végétaux, des panneaux rigides isolants, des panneaux en terre fibrés (panneaux en terre crue armée avec des microfibres de typa), des isolants en vrac et des toitures de chaume.

 

17 millions d’euros

 

Le projet, d’un montant global de 17 millions d’euros, a obtenu ses premiers financements du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) en décembre dernier. Les sept partenaires (1) l’ont structuré en trois volets pour la construction :

Il s’agit tout d’abord, d’affiner la connaissance du fonctionnement biologique de la plante, afin de maîtriser les risques d’envahissement et pour assurer des modes de transformation et de production optimales. Ce qui passe par une estimation précise des quantités disponibles et par la structuration de la chaîne d’approvisionnement (coupe mécanique, séchage, stockage et première transformation).

Le deuxième volet est à la fois technique et politique puisqu’il s’agit de valoriser le typha comme matériau de construction. Sur le premier point, l’Atelier matière à construire (Amaco) qui dépend du Craterre a déjà mis au point des panneaux de feuilles de typha de 8 cm d’épaisseur utilisables comme isolant des bâtiments. « Les feuilles de typha sont épaisses et leur structure alvéolaire rappelle celle des mousses végétales », explique Romain Anger, directeur pédagogique et scientifique d’Amaco.

Côté politique, le projet va permettre de mettre en place des réglementations thermiques et d’autres dispositifs pour favoriser l’écoconstruction. Enfin, le dernier volet consister à sensibiliser, à former et à dynamiser les coopérations entre acteurs institutionnels, décideurs publics, industriels, chercheurs et entrepreneurs locaux. TyCCAO est prévu pour durer cinq ans et donnera lieu notamment à la réalisation de bâtiments démonstrateurs.

 

(1) Les partenaires sont : l’Ademe, BioBuild Concept, la République du Sénégal, la République islamique de Mauritanie, l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), l’ONG Gret (Professionnels du développement solidaire) et l’Arene Ile-de-France.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le
    Article encourageant ou comment valoriser une catastrophe écologique dont l’homme est à l’origine en trouvant des solutions pouvant améliorer les conditions de vie sur place.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X