Environnement

Ecolabel : vers une référence pour les marché publics

La Commission européenne a décidé de revitaliser son label écologique. Le plan de travail qui vient d’être adopté pour la période 2002-2004 devrait permettre de remédier aux principales carences du système lancé en 1992 : en deux ans, Bruxelles ambitionne de quasi doubler le nombre de catégories labellisées (actuellement au nombre de 17) et d’augmenter le budget affecté aux activités de marketing et de promotion.
Le plan de travail prévoit aussi d’en faire une référence pour les marchés: « Ces derniers, indique la Commission, représentent environ 14% de la demande totale de produits et il faudrait encourager les responsables des entreprises et autres organisations gouvernementales et non gouvernementales à utiliser de manière plus systématique les critères du label écologique dans leurs appels d’offres ».

L’écolabel communautaire doit par ailleurs faire face à la concurrence féroce d’une multitude d’écolabels nationaux. Bruxelles, qui espérait au départ ramener tous ces systèmes sous une seule bannière, se voit à présent contrainte d’envisager des synergies avec les autorités nationales compétentes.*

(Bulletin Européen du Moniteur)

Focus

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X