En direct

Eco-prêt à taux zéro : le bâtiment est ravi !
- ©

Eco-prêt à taux zéro : le bâtiment est ravi !

Defawe Philippe |  le 02/09/2008  |  France entièreLogementFiscalité

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Logement
Fiscalité
Valider

Une fois n'est pas coutume : la FFB et la Capeb sont d'accord... pour saluer le nouvel éco-prêt à taux zéro que le gouvernement prévoit de lancer l'an prochain pour améliorer la performance énergétique des logements.

Ce prêt est une des idées fortes du Grenelle de l'environnement. Mardi matin, Les Echos ont révélé que Matignon l'avaient retenue et qu'elle figurer ait dans le projet de loi de finances pour 2009. Ouvert à tous, sans condition de ressources, et non cumulable avec l'actuel crédit d'impôt pour l'achat d'équipements économes, le prêt serait plafonné à 30.000 euros et servirait à financer un bouquet de travaux répondant à des normes précises, effectués dans les logements existants. Par ailleurs, dans le neuf, l'actuel prêt à taux zéro serait dopé de 20.000 euros pour les acheteurs de logements BBC (Basse consommation), avec un plafond à 32 000 euros.
"Une solution idéale pour aider les particuliers à financer les travaux", pour Jean Lardin, le président de la Capeb. "Un excellent dispositif", se félicite Didier Ridoret, le président de la FFB. "Bravo au PTZ écologique", s'exclame Christian Louis-Victor, président de l'Union des maisons françaises (ex-UNCMI)... sans attendre de connaître le calibrage de la disposition, les grandes fédérations se frottent les mains devant cette nouvelle qui vient à point nommé, à un moment où le secteur subit un net ralentissement.
Car de nombreuses questions demeurent sur la durée des prêts, les différés de remboursement, les charges annexes (assurances...). Autant de sujets renvoyés aux décrets et arrêtés, qui pourraient sortir en janvier 2009 pour une application de la disposition le 1er février.
Parmi les interrogations: que penser de l'affichage d'un abondement de 20.000 euros dans le neuf alors qu'il y a un plafond de 32.000, sachant que le montant moyen actuel d'un prêt à 0% oscille entre 15/16.000 euros? Que devient l'actuel crédit d'impôt sur les équipements performants? Les services des ministères font actuellement tourner leurs modèles pour préciser la disposition.
Quoiqu'il en soit, rien que pour l'ancien, la mesure serait fort coûteuse: un milliard s'accordent à avancer les ministères de l'Economie et du Développement durable.
Où trouver l'argent? "Le PTZ a été privilégié par rapport à une prime, dont l'affichage budgétaire aurait été plus douloureux, dans la mesure où la bonification du prêt à taux zéro est financée par une réduction de l'impôt sur les bénéfices des banques en n+1", explique un professionnel, expert du secteur. Une subtilité de taille en ces temps de disette budgétaire.

Françoise Vaysse (Le Moniteur)

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur