En direct

Éclairage de sécurité : 30% des appareils en service seraient mal entretenus
Eclairage de sécurité faible consommation à LED - © © Legrand

Éclairage de sécurité : 30% des appareils en service seraient mal entretenus

Jean-Charles Guézel |  le 22/01/2014  |  EnergieTechniqueFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Qualité
Energie
Technique
France entière
Valider

Le syndicat Ignes (Industries du génie numérique, énergétique et sécuritaire) alerte les responsables d'établissements sur le mauvais état général de l'éclairage de sécurité et sur les risques qu'ils encourent en cas de sinistre. Selon ce syndicat, le remplacement des appareils vieillissants permettrait à la fois d'œuvrer pour la sécurité et de faire des économies d'énergie.

« Sur vingt-sept millions de luminaires d’éclairage de sécurité installés en France, le tiers est en mauvais état ou même hors-service », constate Luc Sersiron, président du comité Métier éclairage de sécurité d’Ignes (Industries du génie numérique, énergétique et sécuritaire). Une situation si préoccupante que ce syndicat professionnel a jugé nécessaire de lancer cette année une campagne d’information sur les risques que le manque d’entretien présente à la fois en termes de sécurité des personnes et de responsabilité civile/pénale pour les responsables d’établissements recevant du public (ERP), des travailleurs (ERT) ou des résidents (habitat collectif).

Contrôle complet une fois par an

Relayée par le site www.faire-bloc-pour-la-maintenance.com, cette campagne met en avant le rôle essentiel joué par ce type d’éclairage, à savoir faciliter l’intervention des secours en cas de sinistre, permettre l’évacuation et éviter la panique. Mais il insiste surtout sur l’importance d’une auto-vérification régulière (test d’allumage tous les mois, test d’autonomie de la batterie tous les six mois) par l’exploitant lui-même, et d’un contrôle complet (une fois par an) par un intervenant qualifié. En cas de manquement, l’exploitant, en tant que responsable de la sécurité, s’expose en effet à la fermeture de son établissement et à des sanctions pénales (amende, peine d’emprisonnement).

Meilleur profil environnemental

« Le problème, c’est que les responsables font faire certains contrôles mais qu’ils ne tiennent pas toujours compte des conclusions qui s’imposent », regrette Luc Sersiron. Au-delà des opérations de maintenance, encadrées par la norme NF C 71-830,  la meilleure solution, pour les installations vieillissantes, serait parfois le remplacement pur et simple des équipements. « Avec l’arrivée de l’éclairage LED, qui consomme cinq fois moins d’électricité qu’une source traditionnelle, il faut voir désormais la rénovation comme l’opportunité de faire des économies d’énergie », insiste Claude Boyer, directeur marketing et services de Luminox/Eaton. Et de citer plusieurs exemples où le retour sur investissement peut être atteint en quelques années seulement. Une stratégie d’autant plus intéressante, explique-t-il, que « les blocs de sécurité, autrefois mal aimés des architectes, ont désormais un meilleur design et qu’ils affichent un bilan environnemental plus satisfaisant grâce au recyclage et au bannissement des substances à risque. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur