En direct

Evénement

Echos locaux

Julien Beideler, rédacteur en chef délégué |  le 27/07/2012

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

Le Grenelle de l’environnement, c’était la concertation taille XXL : tous les acteurs représentés, toutes les sensibilités exprimées, tous les problèmes évoqués (ou presque) et deux lois votées à la quasi-unanimité. C’était l’émergence de grandes orientations dans l’énergie, les transports, le logement…, et la promesse d’un sacré coup d’accélérateur pour le BTP. L’enthousiasme aidant, on en avait presque oublié qu’une ambition nationale, aussi partagée soit-elle, ne saurait se faire entendre sans échos locaux. Si les « conventions d’engagement volontaire » signées à l’époque ont tant de mal à exister, c’est qu’elles n’ont pas trouvé suffisamment de déclinaisons locales. C’est donc par les territoires, et dans les territoires, que le Grenelle de l’environnement trouvera son second souffle.
Il n’y a pas de renoncement dans la territorialisation, juste du pragmatisme. Pourquoi ne pas adapter les programmes et les calendriers aux spécificités locales si l’objectif final reste inchangé ? Admettre que tout le monde n’avance pas à la même vitesse, ce n’est pas autoriser les plus lents à s’arrêter, mais plutôt encourager les plus rapides à accélérer. Ainsi en est-il du bâtiment à énergie positive. Dans les régions favorisées par le climat, l’horizon 2020 est peut-être trop éloigné.
Le prisme territorial est d’autant plus pertinent que les objectifs du Grenelle sont aujourd’hui contrariés par la réalité économique. A l’heure de faire le tri dans les projets du schéma national des infrastructures de transport (Snit), il permettrait au débat de gagner en objectivité (la route ne serait plus exclue par principe) et de mieux proportionner les réponses aux besoins de mobilité.
En vue d’écrire l’acte III de la décentralisation, nos élus locaux se retrouveront en octobre aux « états généraux des territoires » organisés par le Sénat. Quatre ateliers sont au programme, dont un qui étudiera « les moyens de prendre en compte les spécificités des territoires pour les stimuler ». Voilà qui tombe à point nommé.

PHOTO - 660924.BR.jpg
PHOTO - 660924.BR.jpg - © plainpicture

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur