En direct

Echirolles Réhabilitation thermique par l’extérieur
DESSIN - RHO-SIERG - © architecte : tomasini

Echirolles Réhabilitation thermique par l’extérieur

PIERRE DELOHEN |  le 29/09/2008  |  EnergieIsèreEnergies renouvelables

Le siège social du Sierg (Syndicat intercommunal des eaux de la région grenobloise), à Echirolles (Isère), obsolète au regard de la consommation d’énergie et du confort d’été et d’hiver (*) – « certains jours d’été, les personnels supportent l’insupportable », reconnaît Claude Bertrand, président du Sierg – entrera en réhabilitation thermique à l’automne 2008. « Au nom également du développement durable, de la solidarité et du Plan climat d’agglomération », insiste Claude Bertrand.

Seconde peau

Lauréat de la réhabilitation (voir encadré), Tomasini Design choisit de rapporter une seconde peau à la façade existante. « Cette enveloppe à forte valeur ajoutée permettra de gérer les apports thermiques, de maîtriser la lumière, et de produire de l’électricité », énumère Bruno Tomasini, de l’agence éponyme. Autre bénéfice non négligeable pour un chantier en site occupé : des interventions des entreprises essentiellement par l’extérieur avec la seule installation des châssis par l’intérieur.

Le système constructif retenu, une simple grille métallique d’accrochage, garantit un court délai d’intervention. Cette grille supporte la fixation des différentes strates isolantes – ouate et laine de roche, bardage – des châssis et des panneaux photovoltaïques. Les bavettes d’encadrement des châssis, et de finitions hautes et basses du bardage, encapsulent la lame d’air entre la façade existante et la façade isolante.

« La résistance thermique des façades devrait être supérieure de 30 % aux exigences de la RT 2005 », précise Gilles Wegner d’Adret, bureau d’études thermiques : les dix centimètres de ouate de cellulose et les cinq centimètres de laine de roche croisés devraient apporter une réduction des dépenses de chauffage de l’ordre de 75 %. Une VMC double flux avec récupération de chaleur, la conservation du chauffage urbain et un pilotage très fin selon les façades complètent le projet. Enfin, les panneaux photovoltaïques brise-soleil, au sud, fourniront 5 000 kWh/an : un complément d’installation en terrasse doublerait cette production.

« Le bâtiment devance les exigences réglementaires des prochaines années, pronostique Bruno Tomasini. Sans sacrifier l’esthétique avec une ’’fermeture’’ du complexe isolant par un bardage métallique perforé recouvert d’une peinture à effets, du gris au bleu et au lilas, du gris neutre au champagne, selon les orientations. »

Commentaires

Echirolles Réhabilitation thermique par l’extérieur

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur