En direct

Échafaudage d’exception dans la nef de la cathédrale de Chartres
PHOTO - 705758.BR.jpg - © Gilles Rambaud

Échafaudage d’exception dans la nef de la cathédrale de Chartres

Gilles Rambaud |  le 29/03/2013  |  Eure-et-LoirFrance BâtimentMatériel de chantierTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Eure-et-Loir
France
Bâtiment
Matériel de chantier
Technique
ERP
Valider

Mills a monté une structure de 100 t dans l’un des monuments les plus visités de France.

Avec 1,2 million de visiteurs par an, la cathédrale de Chartres est l’un des monuments les plus visités de France. « Nous y recevons des touristes, mais aussi beaucoup de fidèles, car Notre-Dame de Chartres est à la fois une cathédrale, une basilique et une paroisse. Hors de question de la fermer pendant les travaux ! » annonce Gilles Fresson, coordinateur pour l’évêché. Le monument bénéficie pourtant d’importants travaux, avec la restauration d’une partie des piliers et des voûtes de la nef. Un travail d’une grande minutie, effectué par des spécialistes italiens  l’entreprise Lithos  qui vont y travailler pendant quatre mois. L’échafaudage dont ils ont besoin doit donc répondre à un impératif de discrétion et de sécurité absolue. C’est la société Mills qui s’en est chargée. « Nous avons installé la structure au plus près des zones de travail. L’échafaudage monte le long des piliers puis soutient une plateforme de 175 m², perchée à 30 m du sol. Les restaurateurs y font circuler différents types d’échafaudages roulants pour travailler sur les voûtes », résume Jean-Michel Léon, directeur commercial chez Mills. Pour approcher au plus près des formes complexes, il faut un échafaudage multidirectionnel. Très souple quant à sa forme, ce type de matériel souffre en revanche d’un défaut : il se compose de nombreuses pièces. L’échafaudage cadre, au contraire, ne compte que peu d’éléments différents, ce qui réduit les risques d’oublier une pièce lors du montage ou, pire, de la faire tomber. Il est plus sûr. « Nous avons combiné les deux : du multidirectionnel pour entourer les piliers et délimiter les trémies d’alimentation ; du cadre pour le reste. » Chez Mills, ces deux matériels  l’Acram et le Plato 3S  sont compatibles. Autre difficulté : la planéité du plancher de la plateforme doit être parfaite pour éviter tout accident lors du déplacement des échafaudages roulants. « C’est un billard… », se félicite Jean-Michel Léon. L’ensemble, qui pèse environ 100 t, est confiné par une bâche en plastique thermorétractable reprise en pied sur une palissade en bois clair. Cette enveloppe a une double fonction : elle empêche la poussière du chantier de se répandre dans la cathédrale et contribue à la discrétion de la structure en évitant de voir les compagnons s’activer au milieu des anges quand l’évêque officie. Gilles Rambaud

PHOTO - 705758.BR.jpg
PHOTO - 705758.BR.jpg - © Gilles Rambaud

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur