En direct

E+C- à l'heure du bilan d'étape
A Strasbourg, la résidence en structure bois Sensations de Bouygues Immobilier (livraison au printemps 2019) atteint le niveau E2 C2. - © CHRISTOPHE BOURGEOIS

E+C- à l'heure du bilan d'étape

VIRGINIE PAVIE |  le 09/10/2018  |  BâtimentPerformance énergétiqueE+C-Vie du BTP

Performance environnementale - Si la dynamique semble bien engagée, l’expérimentation laisse apparaître un déséquilibre : la baisse des consommations d’énergie est plus avancée que la réduction des émissions de carbone.

Lancée en novembre 2016 pour jeter les bases de la future réglementation énergétique et environnementale de 2020, l'expérimentation « Bâtiment à énergie positive et réduction carbone », également appelée E+C-, se poursuit sur tout le territoire. Ouverte à toutes les constructions neuves, elle propose d'appréhender les projets selon une méthode d'évaluation des performances basée non plus seulement sur l'énergie consommée, mais également sur le carbone émis.

Quatre niveaux de performance énergétique (E1 à E4) et deux niveaux de carbone (C1 et C2) sont fixés. Les seuils E1 et E2 marquent un progrès par rapport à la RT 2012, le niveau E3 est bien plus exigeant, et le E4 correspond à un bilan énergétique nul. Sur la partie carbone, le niveau C1 est une valeur d'entrée tandis que le C2 est beaucoup plus contraignant.

A ce jour, l'expérimentation a permis d'engranger des informations sur 244 opérations, portant sur 367 bâtiments, dont 114 d'habitat collectif, 228 maisons individuelles et 25 immeubles de bureaux (1). Ces données sont regroupées dans l'observatoire mis en place par la Direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages (DHUP) et accessible sur le site du E+C- (2). D'autres opérations en cours de traitement devraient permettre de compter, d'ici à la fin de l'année, de 600 à 800 bâtiments évalués.

Un premier bilan montre que « près de 80 % des bâtiments se situent autour du niveau E2, ce qui correspond au niveau RT 2012 - 10 % pour le résidentiel et - 20 % pour le tertiaire, tandis qu'un cinquième s'approche du E3 ». Sur l'aspect carbone, « la majorité des bâtiments parvient au C1 mais peine à atteindre le C2 », rapporte Emmanuel Acchiardi, sous-directeur de la qualité et du développement durable dans la construction à la DHUP .

Anticiper les futures réglementations.

Du côté des professionnels, une dynamique semble prendre, encouragée par les incitations financières de plusieurs appels à projets. L'expérimentation E+C- est saluée pour sa forme collaborative qui permet aux différents acteurs de coconstruire la future réglementation environnementale (RE) avec les pouvoirs publics. Aux yeux de nombre de maîtres d'ouvrage, BET et entreprises, il s'agit de continuer à anticiper les futures réglementations en s'appropriant le nouveau référentiel.

 

De 600 à 800 bâtiments auront été évalués d'ici à la fin de l'année

 

Grand Lyon Habitat a ainsi déjà inscrit trois opérations sur des appels à projets et étudie différents leviers d'actions possibles. Comme le note Eric Perron, son directeur de l'aménagement et du développement immobilier, « depuis 2017, toute la production neuve conduite en [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

E+C- à l'heure du bilan d'étape

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur