Réalisations

Dubaï va construire le plus grand front de mer au monde

L’émirat de Dubaï, gagné depuis quelques années par une frénésie de projets immobiliers marqués par le gigantisme, a annoncé le lancement d’un nouveau projet géant portant sur la construction de ce qu’il présente comme le futur plus grand front de mer au monde.
Cet ensemble baptisé « Dubai Waterfront », s’étendra sur 81 kilomètres carrés et sera donc plus grand que l’île de Manhattan à New York, a annoncé le conglomérat Nakheel qui réalisera cet ouvrage, précisant que celui-ci serait la première phase du projet « Arabian Canal ».
En forme de croissant, ce front de mer avancera dans les eaux du Golfe à hauteur de Palm Jebel Ali, l’une des trois îles artificielles en forme de palmier qui prennent rapidement forme au large de l’émirat.
Le « canal arabe » s’enfoncera lui sur 75 kilomètres dans les sables du désert de la région de Jebel Ali, indique Nakheel dans un communiqué.

Pour mener le projet à son terme, « Nakheel a créé la société Dubai Waterfront Company, dont elle sera l’actionnaire majoritaire, et dont elle offrira 49% du capital à des investisseurs triés sur le volet », ajoute le texte.
Membre de la fédération des Emirats arabes unis, Dubaï veut s’imposer comme un centre régional des affaires et du tourisme pour pallier le tarissement progressif de ses ressources pétrolières et ambitionne d’attirer 15 millions de visiteurs en l’an 2010 et 40 millions en 2015.
Pour cela, il ne cesse d’agrandir son aéroport et de multiplier les projets immobiliers les plus spectaculaires. En plus des îles palmiers, l’un de ces derniers projets, baptisé « The World », consiste à créer 300 îles artificielles en forme de planisphère.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X