En direct

DU SOUS-SOL À LA SURFACE, PENSER LA VILLE DANS TOUTE SON ÉPAISSEUR

Alice Bialestowski |  le 16/11/2017  |  ArchitectureParisFrance entièreEurope

Longtemps considérés comme des espaces de services et de relégation, les sous-sols sont en passe de devenir tendance, d'être assimilés à une manne salvatrice pour le devenir de nos métropoles saturées. Le phénomène est mondial, de Singapour à Tokyo, de Montréal à Helsinki, en passant par New York ou Moscou. A Paris, la question de leur valorisation est également sous les feux de la rampe et devient le support d'un étendard politique : « Sous les pavés, l'avenir ! », a ainsi lancé la maire Anne Hidalgo, en mai 2017, donnant le coup d'envoi à l'appel à projets Réinventer Paris II consacré aux « Dessous de Paris »(1) . La capitale fait le choix de la profondeur, substitue la sous-élévation à la surélévation. Comme l'explique l'adjoint à l'urbanisme, Jean-Louis Missika, « cette architecture ancrée sous le sol est peut-être celle du XXIe siècle, si l'on accepte l'idée que la grande hauteur est celle du XXe ». Quant à l'architecte Dominique Perrault, sur tous les fronts pour présenter son concept de « groundscape », il a révélé, en février 2017, les propositions de sa mission d'étude sur l'avenir de l'île de la Cité, dont l'image forte est le sol de verre dévoilant les fondations gallo-romaines du parvis de Notre-Dame.

Des épaisseurs plurielles

Les espaces souterrains urbains n'existent que parce qu'ils sont creusés de la main de l'homme, lequel n'a cessé d'y enfouir ce qu'il ne voulait pas voir en surface. S'il y a un dessus et un dessous, le niveau de référence du sol varie et se sédimente en même temps que les villes se reconstruisent sur elles-mêmes. De l'enfouissement total au semi-enterré, il existe une grande diversité de typologies souterraines, comme en témoignent d'ailleurs les 34 sites de Réinventer Paris II - tunnels, stations de métro, parkings, caves, usines, viaduc, etc. - qui définissent plus largement le sous-sol en tant que sous-face. A la différence de la construction en surface, l'architecture enterrée s'inscrit dans une démarche soustractive. Elle relève de l'effacement et applique la logique du vide qui se dessine à travers l'excavation d'une masse. Ce retrait de la matière fait apparaître les volumes de l'espace qui est façonné. Sous terre, on perd la notion d'échelle et la pensée se réorganise en fonction des matériaux abstraits que sont le vide et la lumière. Il y a mille et une façons de s'ancrer en profondeur dans le sol - de l'inscription paysagère à une approche plus infrastructurelle, fonctionnelle -, mais la quête de la lumière naturelle demeure le premier des dénominateurs communs.

La quête de la lumière

Réussir à apporter la lumière à l'intérieur, c'est connecter virtuellement le monde souterrain au monde visible. Du fait même de sa rareté, dans son dosage et son placement, la lumière devient l'élément spatial essentiel, celui qui sculpte les volumes. Pour mettre en scène la relation au ciel, la création de fentes [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

DU SOUS-SOL À LA SURFACE, PENSER LA VILLE DANS TOUTE SON ÉPAISSEUR

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur