« Du recyclé sans coûts supplémentaires », Jean-Marc Deslandes, directeur commercial et marketing AMCC
Jean-Marc Deslandes, directeur commercial et marketing AMCC. - © AMCC

« Du recyclé sans coûts supplémentaires », Jean-Marc Deslandes, directeur commercial et marketing AMCC

Véronique Cottier  |  le 06/05/2021  |  NégoceArtisansMenuiserie extérieurePVCAMCC

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Stores et fermetures
Négoce
Artisans
Menuiserie extérieure
PVC
AMCC
France
Valider

AMCC (groupe AT Partners) a lancé le PVC recyclé sur sa gamme couleurs A70 Classique. Jean-Marc Deslandes, directeur commercial et marketing, nous explique ce choix.

Après les changements internes au groupe, la pandémie est venue bousculer les projets de l’entreprise AMCC. Où en est-elle actuellement ?
Nous avions très bien commencé l’année 2020. Le premier confinement est venu stopper brutalement cet élan. Cependant, dès la fin mai 2020, le travail de nos commerciaux a généré de bonnes rentrées de commandes qui nous permettent de clôturer l’année sur un bilan consolidé à deux chiffres.
Et si l’activité 2021 se poursuit sur le rythme actuel, nous ferons au moins aussi bien, sinon mieux. Nous enregistrons une activité commerciale très soutenue et notre réseau Club AMCC a déjà ouvert trois nouveaux points de vente depuis le début de l’année 2021.

Vous venez d’annoncer l’arrivée du PVC recyclé sur vos gammes couleurs A70 Classique ?
Nous avons fait le choix d’accélérer avec ce produit à la sortie du premier confinement et nous l’avons lancé depuis août 2020, mais cela prend du temps car nous fabriquons sous norme NF, ce qui implique une triple homologation : celle de la matière, du système de fabrication et du centre de fabrication. On ne peut donc pas faire n’importe quoi.

AMCC A70 Classique profilé recyclé 2.jpg
La matière recyclée est utilisée aussi bien dans les ouvrants que dans les dormants. - © AMCC

Quels sont les particularités techniques et les apports de ce matériau ?
Notre gammiste, Alphacan, injecte du PVC recyclé – sur la base de ses propres rebuts – dans les menuiseries lors du moulage (NDLR. : pour les ouvrants et les dormants). La partie en matériau recyclé – 40 à 55 % de l’ensemble – est située à l’intérieur du profil qui est “enrobée” par une peau de PVC classique. Le matériau recyclé ne se voit donc pas.

Quel est l’intérêt d’Alphacan et AMCC dans cette démarche ?
D’abord, cela permet d’utiliser beaucoup moins de matière vierge tout en restant sensiblement équivalent en termes de coût de fabrication, grâce à un procédé semblable à celui du PVC classique et donc n’oblige pas à des investissements lourds en machines. Cette offre n’est d’ailleurs viable qu’à cette condition-là.
En outre, tout cela s’inscrit dans une démarche écoresponsable d’AMCC sur un plan plus large : nos cales de transport sont en matières biodégradables, les cales de transport entre les fenêtres en matériau recyclé. Nous avons également mis en place un système de palettes métalliques consignées et récupérables. Enfin, nous organisons la collecte des anciennes menuiseries de nos clients, notamment en région parisienne, où c’est très intéressant.

Pourquoi proposer le recyclé uniquement sur cette gamme et pas sur l’A80 Excellence ou l’A80 Exclusive ?
D’abord, nous voulions pouvoir l’offrir sur une gamme complète. La gamme A70 Classique est une gamme qui “s’autosuffit” et qui est notre référence en entrée de gamme. Cela permet de simplifier le process d’inclusion de cette partie recyclée dans le profilé, sans engendrer de coûts industriels importants. Mais nous avons dû aussi faire un choix par manque de matière première recyclée. Elle est encore insuffisante et il faut faire des choix.

Y a-t-il une demande forte de la part des poseurs-installateurs ou des particuliers pour plus de matériaux recyclés ?
Cela rentre dans l’argumentaire, mais ce n’est pas encore un argument décisif. Ce qui compte dans la prise de décision finale du particulier, ce sont d’abord les performances phoniques et thermiques, ensuite, le prix qui reste un point important, et enfin la confiance dans le discours du commercial. Cela dit, aujourd’hui, nous avons une certaine catégorie de clients qui est peut-être plus sensible à cet argument.

Sur le même sujet AMCC met plus de PVC recyclé dans ses fenêtres

Commentaires

« Du recyclé sans coûts supplémentaires », Jean-Marc Deslandes, directeur commercial et marketing AMCC

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil