En direct

Du projet urbain à la stratégie urbaine
Jean-Yves Chapuis, vice-président de Rennes Métropole, chargé des formes urbaines - © © Didier Gouray - Rennes Métropole

Du projet urbain à la stratégie urbaine

JEAN-YVES CHAPUIS |  le 15/07/2010  |  strategie_urbaineDroit de l'urbanismeArchitectureUrbanismeRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
strategie_urbaine
Droit de l'urbanisme
Architecture
Urbanisme
Réglementation
Professionnels
Valider

Pour Jean-Yves Chapuis, vice-président de Rennes Métropole, chargé des formes urbaines et consultant en stratégie urbaine, nous sommes passés de la planification urbaine (une vision totale de la ville pensée par les ingénieurs) au projet urbain introduit par les concepteurs architectes urbanistes et, aujourd'hui, à la stratégie urbaine qui remet en cause le rôle premier de l'urbaniste avec l'introduction des sciences sociales et, de plus en plus, des sciences de la vie.

On ne peut plus fabriquer la ville sans analyser précisément les modes de vie et leur évolution et une connaissance précise des revenus de nos concitoyens. Or la structure des services des villes démontre que les sciences sociales sont peu représentées dans les profils des cadres. Les ingénieurs et les architectes urbanistes restent dominants dans le domaine de l'urbain. Les agences d'urbanisme ont peu de ces profils si bien que la connaissance des couches sociales et groupes sociaux ainsi que les revenus sont peu connus.
C'est ensuite l'exigence des citoyens qui demande d'organiser le débat démocratique de façon plus formel. Les élus le font par conviction politique ou pour empêcher les recours administratifs ou les deux à la fois.
C'est aussi une interrogation sur la notion même de ville qui serait sans fin, intégrant la campagne, la nature, l'agriculture dans son territoire.
C'est aussi la place du politique : quelle autonomie de décision ? Dans des budgets financiers de plus en plus contraints.
Une économie de flux qui peut se délocaliser facilement dans le cadre de la mondialisation. L'idée que l'on ne connaît pas les ¾ des métiers de demain d'après les prospectivistes. La difficulté de "faire société ", les évolutions de nos sociétés occidentales vers plus d'individualisme rend l'avenir incertain, difficilement maîtrisable et demande donc de bien réfléchir pour définir dans le projet urbain une stratégie qui puisse s'appuyer sur des forces sociales et économiques nouvelles pas toujours facile à percevoir.

Cela redonne au politique une autonomie d'action et repositionne son débat avec les citoyens de sa ville. Il faut pour cela développer la citoyenneté urbaine.
Mais il y a toujours le danger d'une reprise de la technicité urbaine. On le voit avec le terme de la ville durable.
L'apport des sciences sociales démontre que la ville est en perpétuelle mutation. Comment introduire ce mouvement dans les démarches urbaines et l'organisation des services ?
La mise en place des directions de la prospective et du développement durable au sein des agglomérations, la mutation nécessaire des agences d'urbanisme vers les sciences sociales permettent des mutations pour l'avenir dans les méthodes de l'urbanisme.

Commentaires

Du projet urbain à la stratégie urbaine

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur