En direct

Du manioc, du riz et de la noix de coco dans les bétons
En Allemagne, des essais portent sur l'utilisation de végétaux, comme le manioc, dans les formulations des bétons. - © Bundesanstalt Materialforschung und -prufung

Du manioc, du riz et de la noix de coco dans les bétons

Emmanuelle Picaud |  le 10/02/2021  |  InnovationBéton bas carboneConstruction bas carboneAfriqueEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Développement durable
Innovation
Béton bas carbone
Construction bas carbone
Afrique
Europe
Artisans
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Des chercheurs allemands et africains veulent valoriser les déchets issus du secteur agricole pour limiter l’impact carbone du béton et faciliter le recours aux matériaux locaux.

Le manioc, la noix de coco ou encore le riz ne sont plus seulement des ingrédients utilisés dans les plats des grands chefs. Ils [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Du manioc, du riz et de la noix de coco dans les bétons

Votre e-mail ne sera pas publié

Philippe

12/02/2021 17h:34

La racine du manioc constitue la nourriture de base de grandes populations en Afrique. Merci de corriger votre propos ! La tige ne sert que de bouture et seule la racine est mangée. Par contre seule la peau du manioc est un déchet qui ne sert pas dans l'alimentation et qui peut être brûlée comme source d'énergie. Je ne pense pas que l'amidon du manioc soit vraiment à valoriser dans les bétons ! Et surtout stop à l'utilisation de culture vivrière dans l'industrie .... il faut nourrir l'humanité avant de la loger

Votre e-mail ne sera pas publié

PLaw

17/02/2021 05h:34

Bonjour, Le manioc est comestible comme toute tubercule.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

Une trajectoire métropolitaine - L'exemple de Toulouse

Une trajectoire métropolitaine - L'exemple de Toulouse

Date de parution : 04/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil