En direct

Du bon usage des nouvelles technologies dans le cadre professionnel

Emmanuelle N’Haux |  le 29/02/2012  |  Communication

Face au développement des technologies de l’information et de la communication dans le monde professionnel, le Centre d’analyse stratégique et la Direction générale du Travail ont dressé un état des lieux des pratiques et impacts sur les conditions de travail des utilisateurs.

Depuis quelques années, les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont investi le monde du travail. En 2010, 98% des entreprises étaient équipés d’ordinateurs et 97% disposaient d’une connexion internet (source Insee, enquête TIC 2010). Le développement de ces technologies informatiques, télécommunications et internet n’est pas sans poser de problèmes au sein même des entreprises. C’est ce qui a conduit le Centre d’analyse stratégique et la Direction générale du Travail à se pencher sur le sujet et à remettre, mercredi 29 février, un rapport intitulé « L’impact des technologies de l’information et de la communication sur les conditions de travail » (disponible ici). « Ce rapport est un document de réflexion à la disposition de l’ensemble des acteurs qu’ils soient DRH, salariés ou syndicat », a indiqué Jean-Denis Combrexelle, directeur général du travail.

Fine frontière entre vie professionnelle et vie privée

Le rapport pointe les risques majeurs liés aux TIC que sont l’intensification du travail, la réduction de l’autonomie pour certains salariés, l’effacement de la frontière entre vie privée et vie professionnelle ou encore la gestion d’un flux d’information toujours plus important. « Les choix informatiques doivent directement être intégrés dans les choix de management et des conditions de travail de l’entreprise», a insisté Jean-Denis Combrexelle. Parce que les TIC vont continuer à se développer dans les entreprises et qu’un certain nombre de salariés non encore utilisateurs le deviendront demain –dont une large partie est issue du BTP -, le rapport avance une série de propositions visant à limiter l’impact de ces technologies sur les conditions de travail. « Nous les avons regroupées en cinq grandes familles allant de l’intégration des utilisateurs de TIC et des DRH dans la définition et la mise en œuvre des projets à la formation des utilisateurs en passant par la mise en place de dispositif de régulation interne », a expliqué Vincent Chriqui, directeur général du Centre d’analyse stratégique.

Commentaires

Du bon usage des nouvelles technologies dans le cadre professionnel

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX