En direct

Droit de préemption : un équilibre délicat entre droit de propriété et besoins des collectivités
Code de l'urbanisme - © © SDA

Droit de préemption : un équilibre délicat entre droit de propriété et besoins des collectivités

Sophie d’Auzon |  le 17/02/2016  |  LogementArchitectureAménagementEtatpreemption

Outil de maîtrise foncière pour les collectivités territoriales, le droit de préemption urbain a été remodelé par les lois Alur et Macron. Objectifs : élargir son champ d’application, mais aussi mieux garantir les droits des propriétaires concernés.

Le droit de préemption urbain (DPU), un dispositif multitâches ? « Sa vocation à l’origine était uniquement de faire des opérations d’urbanisme. Mais cela a beaucoup évolué, à la faveur d’extensions de son champ d’application. Aujourd’hui le DPU vise prioritairement à favoriser la mixité sociale via le logement », a expliqué Marie-Hélène Pero-Augereau-Hue, notaire à Chevreuse (Yvelines), lors d’un petit-déjeuner de presse organisé le 17 février à Paris par le réseau notarial Groupe Monassier.

Cet outil permet à une commune, une interco ou un délégataire (1) d’acquérir de façon prioritaire des biens immobiliers mis en vente. A condition toutefois que le bien se situe dans une zone préalablement délimitée comme assujettie au DPU ; et que l’acquisition vise une opération d’intérêt général ou la constitution de réserves foncières en vue d’une telle opération (articles L. 210-1 et suivants du Code de l’urbanisme). « Il s’agit d’un outil de maîtrise foncière, rappelle Marie-Hélène Pero-Augereau-Hue, mais les pouvoirs publics le détournent parfois en instrument anti-fraude, ou pour faire baisser les prix dans un secteur en faisant fuir les acquéreurs potentiels…».

Les lois Alur du 24 mars 2014 et Macron du 6 août 2015 ont réaménagé le DPU, « pour l’élargir tout en protégeant mieux les droits du propriétaire », résume Gaëlle Le Dû, consultante au centre d’études et de recherches du Groupe Monassier. De l’avis des professionnels, cet équilibre entre les besoins des [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Droit de préemption : un équilibre délicat entre droit de propriété et besoins des collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX