En direct

Douze mois pour réhabiliter 1000 logements
L’opération, menée selon la démarche EnergieSprong, concerne deux résidences à Vaulx-en-Velin (Rhône). - © EST MÉTROPOLE HABITAT

Douze mois pour réhabiliter 1000 logements

EMMANUELLE N'HAUX |  le 28/09/2018  |  RhôneHQEBailleurs sociaux

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Rhône
HQE
Bailleurs sociaux
Valider

Vaulx-en-Velin -

Avec près de la moitié de son parc de 16 000 logements qui date des années 1965-1975, le bailleur social Est Métropole Habitat doit relever des défis énergétiques importants : « Nous travaillons sur un plan stratégique pour faire baisser les charges énergétiques de nos locataires et améliorer notre parc en opérant des réhabilitations haute qualité environnementale et d'usage », souligne Marielle Martel, directrice de la valorisation du patrimoine. Afin de massifier ses réhabilitations, le bailleur s'est tourné vers la démarche EnergieSprong pour deux de ses résidences totalisant 988 logements, à Vaulx-en-Velin (Rhône).

Isoler 52 000 m2 de façades. Le marché de conception-réalisation remporté par Citinéa (Vinci Construction France), associe quatre architectes - B BC & Associés, Ithaques, l'Atelier 127 et WRA -, un pôle de relation locataires (1), un pôle technique (2) et le fabricant de murs à ossature bois Arbonis. « Sur cette opération, il y a 52 000 m2 de façades à traiter », indique Paul Sachot, responsable réhabilitation et entretien programmé du bailleur. Le mur à ossature bois, avec isolant issu de plastiques recyclés, sera « attaché » à la façade existante. Une opération rendue possible grâce à la modélisation BIM des façades. Près de la moitié d'entre elles sera ainsi préfabriquée en usine en Saône-et-Loire. Une démarche récompensée lors des BIM d'or 2018 (lire p. 15) .

Outre les travaux de réhabilitation énergétique, le projet comprend le remplacement des VMC, le changement des menuiseries en simple vitrage, etc. Les locataires pourront également choisir d'autres interventions dans un bouquet de travaux, pour un montant de 1 500 euros. « Cette somme pourra également être versée pour l'achat de fournitures à destination des locataires désireux de conduire les travaux eux-mêmes, avec l'accompagnement de Bricologis. Grâce à cette option, nous les rendons conso-acteur de leur logement », précise Paul Sachot.

Diviser les délais par trois. Plus coûteuse qu'une solution « classique » - 24 000 €/logement -, la démarche EnergieSprong présente un avantage de taille : les délais. Les lauréats se sont engagés à réhabiliter ces deux ensembles en douze mois. « Avec un mode classique, il aurait fallu 36 à 40 mois », souligne Paul Sachot.

D'ici à 2020, près de 1 000 autres logements pourraient faire l'objet d'une réhabilitation EnergieSprong.

(1) Maîtrise d'œuvre sociale : Eohs ; accompagnement autoréhabili-tation : Bricologis ; accompagnement locataires : Les Cités d'or. (2) BE structure, thermique, fluide : Matté ; BET HQE : Milieu ; économiste : DPS.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur