Industrie/Négoce

Doras tient salon dans un climat de confiance retrouvée

Mots clés : Artisanat

Les 1er et 2 février se tient à Dijon le salon Doras. Une fierté pour la filiale du Groupe Samse, qui met en relation ses clients artisans, ses équipes et ses fournisseurs durant deux jours, sur 10 000 m².

 10 ans. Un cap symbolique pour le salon 100 % pros de Doras, qui se tient les 1er et 2 février à Dijon. Fidèle à la tradition des salons du groupe Samse, l’ambition de cette manifestation, qui se tient tous les deux ans en alternance avec le salon Samse de Chambéry, est de fédérer non seulement les équipes des 63 agences du distributeur, mais aussi les clients, artisans et entrepreneurs. Ils étaient, à l’ouverture du salon, 4 500 à s’être inscrits pour venir découvrir les nouveautés des 260 fournisseurs sur les 10 000 m² d’exposition. Innovation de cette 6e édition, les Trophées de l’innovation. 77 industriels y participent. Ils seront départagés par trois catégories de votants : un comité d’experts (25 % des voix), les équipes de Doras (25 % des voix) et les artisans participant au vote (50 % des voix). Une façon originale d’impliquer les visiteurs. D’autant que pour être valable, un bulletin doit être tamponné par au moins dix exposants participant au concours. Parmi les bulletins valides des artisans, le tirage au sort final désignera le vainqueur d’un chèque de 10 000 euros à valoir sur l’achat d’un utilitaire. « C’est une façon pour nous de faire circuler les visiteurs tout en montrant l’innovation », explique Jean-Christophe Drouot, directeur marketing et communication de Doras.

 

Fondamentaux

 

Pour l’équipe dirigeante de Doras, ce salon marque aussi l’aboutissement d’une année 2017 importante pour l’ensemble des équipes. L’arrivée d’Alain Renard à la présidence du directoire, le 3 janvier 2017, a conduit à une réorientation de l’activité. « Nous avons souhaité nous concentrer sur les fondamentaux de Doras, précise Alain Renard. Nous avons arrêté certaines activités qui n’étaient pas au cœur de notre métier, en particulier dans la production industrielle, pour nous recentrer sur notre savoir-faire : acheter et vendre. » Une stratégie couronnée de succès, puisque le chiffre d’affaires a grimpé de 10 %, dont plus de la moitié par de la croissance organique. Un résultat jugé très satisfaisant pour ce distributeur implanté dans des départements où la reprise économique, et en particulier dans la construction, n’a pas été tellement ressentie l’an dernier. « La seule grande ville où nous sommes présents, c’est Dijon, et dans une moindre mesure Besançon, poursuit Jean-Christophe Drouot. En revanche, nous avons des points de vente dans des départements très ruraux comme l’Yonne, la Nièvre ou la Haute-Marne, où les grands projets sont rares et très bataillés ! »

 

Synergies

 

Cette dynamique est aussi l’occasion d’approfondir les synergies avec Samse. Outre les aspects logistiques, essentiels, les deux marques avancent sur la mise en adéquation des bases de données. Un vaste chantier, décisif pour poursuivre l’essor dans le digital. Sur ce volet, Doras n’a pas à rougir dans l’univers du négoce. Ses clients en compte accèdent à toutes les informations et peuvent commander en ligne, payer, choisir un format de drive ou une livraison sur chantier. La démonstration qu’une enseigne peut être très rurale et hyperconnectée.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X