En direct

Dominique Perrault apporte sa touche de soleil à Versailles

Marie-Douce Albert |  le 31/01/2014  |  dufourArchitectureBâtimentMaison individuelleYvelines

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
dufour
Architecture
Bâtiment
Maison individuelle
Yvelines
Immobilier
Logement
Technique
Valider

Le chantier de transformation du pavillon Dufour, appelé à devenir en mars 2015 la porte d'accès principale au palais de Versailles, est lancé depuis trois mois. L’architecte a choisi de soigner ce prologue à la visite et d’en faire l’orée dorée du château.

« Je suis un architecte français qui assume son classicisme et, pour moi, la symétrie n’est pas une figure fade. » Dominique Perrault n’est donc pas sans apprécier les pavillons Dufour et Gabriel qui se dressent au-devant du château de Versailles, ces faux jumeaux qui encadrent la cour Royale. Si au nord, l’aile Gabriel date du XVIIIe siècle, au sud Dufour est en effet un drôle d’agrégat : son corps est vieux de quatre siècles mais sa tête a à peine 200 ans.

C’est à la transformation de cet ensemble hétérogène que s’attaque aujourd’hui l’architecte. Son agence, Dominique Perrault Architecture (DPA), a remporté, en 2011, le concours pour faire du bâtiment l’entrée quasi unique du château. Frédéric Didier, architecte en chef des monuments historiques chargé du palais versaillais, ne manque pas en effet de rappeler que l’édifice « était jusqu’alors un lieu incompréhensible avec une dizaine d’accès ».

Réorganisation des parcours

Le réaménagement du pavillon Dufour – du nom de l’architecte qui a transformé son avant-corps au XIXe siècle – s’inscrit donc dans la réorganisation du parcours des quelque sept millions de visiteurs annuels du monument, un des objectifs essentiels du schéma directeur de réaménagement lancé en 2003. En mars 2015, les visiteurs individuels, une fois munis de leur billet acquis dans une autre aile, traverseront donc le bâtiment avant de gagner la galerie des Glaces ou les appartements royaux. Et tout le public, y compris les groupes, quittera la demeure du Roi-Soleil par ce même édifice.

Maintenant que les services administratifs ont rejoint le Grand Commun, le pavillon Dufour a pu entrer en chantier en octobre 2013. Pour l’heure, le bâtiment est en phase de curage. Surtout, la cour des Princes a été creusée pour accueillir des espaces d’accueil souterrains supplémentaires. « Il était en effet impossible de gérer les entrées et sorties dans le seul volume du pavillon. Il est tout bonnement trop petit », explique Dominique Perrault. Si le projet se prolonge donc hors les murs historiques, c’est dans la plus grande discrétion : seul un escalier, signalé par une épaisse rambarde en verre, diffusant une lumière dorée, s’autorisera à manifester sa présence.

Pour l’aménagement intérieur, la touche contemporaine sera en revanche de mise. Et Dominique Perrault admet qu’avec Gaëlle Lauriot-Prévost, la directrice artistique de son agence, ils ont à nouveau cédé à leur passion pour les tissus métalliques. Dans la grande salle d’accueil, entre autres ornements, un grand dais froncé apportera une touche d’or supplémentaire à ce Versailles qui, depuis des siècles, se nourrit de lumière.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Etablissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles (EPV).

Mandataire : Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture (Oppic).

Maîtrise d’œuvre :

- Dominique Perrault Architecture (DPA), associé à Khephren ingénierie, Inex, Gaëlle Lauriot-Prévost, Lamoureux, FCBA, AADT et F. Folacci, pour l’aménagement de l’accueil.

- Frédéric Didier, architecte en chef des monuments historiques, pour le génie civil de la cour des Princes (avec Khephren ingénierie, Alternet, Cabinet Votruba et Prévention consultants) et la restauration des menuiseries extérieures, des façades et des couvertures.

Calendrier : Lancement du chantier en octobre 2013, ouverture en mars 2015.

Coût : 15 M€ TTC et toutes dépenses confondues.

Surface : environ 2 000 m ² SDO.

Entreprises désignées : Lainé Delau / Degaine (gros œuvre, second œuvre et pierre), Vulcain (façade vitrée), Bonnardel (menuiseries intérieures et agencement), Asselin (menuiseries MH), SDEL (électricité), Cofely (chauffage, ventilation, plomberie).

Lots en cours d’attribution : Métallerie et serrurerie, lustrerie, fauteuils d’auditorium, appareils élévateurs, monte-objets et équipements audio-vidéo.

Commentaires

Dominique Perrault apporte sa touche de soleil à Versailles

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

Date de parution : 11/2018

Voir

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur