En direct

Dix ans pour réaliser la déviation est de Bergerac

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 17/05/2010  |  transportDordogneGironde

Inaugurés le 18 mai, les 4,2 kilomètres de la section nord du contournement est de Bergerac, situé sur la RN21 (Limoges-Tarbes), mettent fin à un chantier engagé en 1998.

Longue de 9,2 kilomètres sur sa totalité, la déviation à deux voies, réalisée en deux tranches, comprend 15 ouvrages d'art, dont 4 pour franchir les rivières du Caudeau et de la Seyze. En raison de sols compressibles et inondables sur la tranche nord, le groupement Bec-Ménard-Eurovia a proposé différentes techniques de consolidation : soit 16.000 m3 de sols par drains verticaux, 7.100 m3 de sols par substitution dynamique et la réalisation de 440 colonnes à modules contrôlés.

La découverte en 2008 du pigamon jaune, espèce protégée, a décalé de près d'un an les travaux. Réalisée sous maîtrise d'ouvrage de l'Etat avec la direction interdépartementale des routes Centre-Ouest comme maître d'oeuvre, l'infrastructure a coûté 57,41 millions d'euros cofinancés par l'Etat (53,5%), le conseil régional d'Aquitaine (27,5%), le conseil général de la Dordogne (15,5%), l'Union européenne (3,5%).

Commentaires

Dix ans pour réaliser la déviation est de Bergerac

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur