En direct

Distribution électrique Rexel se renforce en Europe
GRAPHIQUE - 5447 Organigramme Rexel.ai - ©

Distribution électrique Rexel se renforce en Europe

THIERRY DEVIGE-STEWART |  le 24/04/2008  |  ConjonctureNégoceInternationalEuropeIndustrie

Après le rachat du néerlandais Hagemeyer, Rexel voit ses positions européennes renforcées dans la rénovation et dans la maintenance, et prépare déjà de nouvelles acquisitions.

Un tiers. En une opération de croissance externe, Rexel, le leader mondial de la distribution de matériel électrique, aura augmenté sa taille d’un tiers, passant de 10,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2006, à 14,3 milliards en 2007. Le rachat du néerlandais Hagemeyer, au terme d’une OPA lancée fin 2007, conforte donc le groupe français dans son leadership. Plus encore, il l’enracine plus profondément en Europe – où il demeure numéro 2 derrière Sonepar – à l’heure où les marchés nord-américains ralentissent. Avec Hagemeyer, la part de l’Europe dans le chiffre d’affaires de Rexel monte à 57 %, contre 47 %. Tout aussi significatif, le groupe se hisse dans le trio de tête dans 20 marchés parmi lesquels les Pays Baltes, la Finlande et la Norvège.

Véritablement complémentaire de Rexel, Hagemeyer ne modifie qu’à la marge la répartition des ventes par activités : 38 % pour le commercial, 36 % dans le résidentiel et 26 % pour l’industriel. Pour Jean-Charles Pauze, le P-DG de Rexel, le nouvel ensemble sera plus « résistant aux chocs externes grâce à une exposition plus grande aux marchés de la rénovation et de la maintenance, sources d’activité récurrente ». Et pour le piloter, le groupe français a légèrement remanié son équipe de direction afin d’y inclure notamment Paul Zekhuis, ex-P-DG d’Hagemeyer Europe centrale.

Mais alors qu’on le croyait rassasié, Rexel a encore faim.

Un appétit toujours aiguisé

De l’aveu même de Jean-Charles Pauze, il « va poursuivre sa stratégie d’acquisitions ». « Nous nous focaliserons sur la recherche de cibles “ complémentaires ”, en particulier dans les pays émergents. En 2008, nous serons plutôt sélectifs avec une enveloppe d’investissement de 100 millions d’euros seulement. Mais, dès 2009, nous comptons bien dépenser entre 100 et 200 millions d’euros par an. » L’optimisme est donc de rigueurau sein de Rexel qui table sur une hausse annuelle des ventes du nouveau groupe de 4 à 6 % (dont la moitié organique), d’ici à 2011.

Pour l’année en cours, le groupe fonde ses hypothèses macro-économiques sur une croissance modérée – mais soutenue – des marchés tertiaire et industriel, avec des situations variées mais résistantes dans le résidentiel, du fait des activités de rénovation en Europe ; une croissance de l’industriel, un ralentissement du tertiaire et une activité en retrait dans le résidentiel ,jusqu’en 2009, en Amérique du Nord ; et enfin, une poursuite de la croissance de tous les marchés en Asie-Pacifique.

Patrick Bérard directeur général France et Europe Continentale Sud

« 20 % de notre offre est renouvelée chaque année »

Rexel France dispose d’un maillage de 470 agences. Comment voyez-vous évoluer votre clientèle ?

Nos clients se tournent à la fois vers des offres standardisées, dont la pose est plus simple, et vers des offres spécialisées, comme les automatismes pour le bâtiment ou pour l’industrie. Par ailleurs, on observe aujourd’hui un décloisonnement entre le métier des électriciens et celui des chauffagistes, dans un contexte de développement d’énergies alternatives lié au renchérissement des coûts de l’énergie.

Ce qui veut dire que les électriciens ne sont pas rétifs à l’innovation ?

Bien au contraire ! Je suis admiratif face à la curiosité des électriciens qui n’hésitent pas à tester des produits innovants, à la différence d’autres secteurs. Aujourd’hui, 20 % de notre offre est renouvelée chaque année et chaque collaborateur en contact avec les clients consacre en moyenne 10 jours par an à sa formation. Il est certain que, dans le monde de l’électricité, les normes évoluent très fréquemment.

Le négoce électrique en France est très concentré. Sentez-vous le même phénomène chez vos clients ?

Du côté des distributeurs comme des électriciens, le marché est dynamique et laisse la place aux nouveaux entrants. Outre les grands « tableautiers » et installateurs nationaux, beaucoup d’électriciens locaux se spécialisent fortement selon la demande. Ils peuvent même changer de spécialité en fonction de l’évolution de cette dernière. Enfin, de plus en plus d’entreprises n’hésitent plus à travailler en réseau.

Commentaires

Distribution électrique Rexel se renforce en Europe

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX