En direct

Disparition de Roger Taillibert
Roger Taillibert, en habit d'académicien. - © Académie d'architecture
Disparition

Disparition de Roger Taillibert

Service Architecture & Urbanisme |  le 04/10/2019  |  CultureAcadémie d'architectureParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Culture
Académie d'architecture
Paris
Valider

Connu comme auteur du stade du Parc-des-Princes à Paris XVIe (1972), l’architecte Roger Taillibert est décédé à l’âge de 93 ans…

Bardé de diplômes (Ecole Boulle, Ecole nationale supérieure des beaux-arts, Ecole du Louvre) et couvert de distinctions (Commandeur de la Légion d'honneur, de l'ordre national du Mérite, des Palmes académiques et des Arts et des Lettres, membre de l’Institut de France, Médaille d’argent de l’Académie d’architecture (1973), etc.) Roger Taillibert, fils d’entrepreneur, était né le 21 janvier 1926 à Châtres-sur-Cher (Loir-et-Cher).

Sa carrière d'architecte, qui court sur plus de soixante ans, est riche d’innombrables réalisations, en France, mais aussi au Canada, en Tunisie, en Jordanie, en Algérie, au Kazakhstan, au Qatar ou encore à Abu Dhabi (EAU). Le stade olympique, le Palais des sports et Centre de natation olympique de Montréal (1971-1976), sans doute le plus célèbre de ses chantiers, lui vaudra d'être appelé en qualité d'architecte-conseil pour des équipements sportifs et de loisirs aux quatre coins du globe.

Bien connu des footeux, le stade du Parc-des-Princes à Paris XVIe (1972), figure au nombre de ses réalisations les plus emblématiques.

Roger Taillibert était notamment membre de l’Académie d’architecture, du Cercle d’études architecturales (CEA), de la Société des architectes diplômés par le gouvernement (SADG), de la Royal Society of Arts (Londres), de la Société des architectes du Québec, du Racing Club de France et du Cercle de l'Union interalliée…

Commentaires

Disparition de Roger Taillibert

Votre e-mail ne sera pas publié

Michel Bourdeau Architecte

04/10/2019 13h:41

J'ai eu la chance de rencontrer 2 fois longuement Roger Taillibert en 2006 (il voulait m'envoyer dans le désert pour un chantier mais j'ai décliné). Un homme bien, classe, brillant. Le Parc des Princes est un chef d'oeuvre: intériorité vraie pour un programme a priori "extérieur", vision et acoustique sublimes. On a passé plusieurs heures ensemble à faire des croquis d'un projet de pont, à l'ancienne, tout ce que j'aime, au crayon. Tout ça est fini. J'aime les architectes singuliers, originaux, mégalomanes, démiurgiques, égotistes, paranoïaques, caractériels, égoïstes, hautains,...Taillibert a été exclu du paysage national au début des années 80, lorsque les sciences sociales ont envahi le champ architectural (bonheur du peuple, attaques en règle de la forme, négation de notre créativité, primat du verbe sur le dessin, politicailleries crypto-communistes). Cela a été notre perte professionnelle. Vive Michel-Ange, Borromini, Guimard, Labrouste, Kahn, Le Corbusier, Utzon, Eisenman, Ricciotti, Gehry...et nous!!! Michel Bourdeau Architecte

Votre e-mail ne sera pas publié

phibas

10/10/2019 14h:45

Un peu de culture pour les supporters Parisien !!

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur