Le moniteur
Disparition de Jean-Marc Domange, cimentier farouchement indépendant
Jean-Marc Domange en mai dernier - © © Jean-Philippe Defawe/Le Moniteur

Disparition de Jean-Marc Domange, cimentier farouchement indépendant

Jean-Philippe Defawe (Bureau de Nantes du Moniteur) |  le 25/10/2013  |  Produits et matérielsFrance entièreParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Produits et matériels
France entière
Paris
Valider

Jean-Marc Domange, fondateur de Kercim, unique producteur indépendant français de ciment est décédé d’une longue maladie. Cet entrepreneur avait notamment dirigé pendant 13 ans Ciment Calcia et présidé le Syndicat français de l'industrie cimentière (Sfic).

C’est une immense personnalité du monde du ciment qui s’est éteint vendredi 18 octobre. Les obsèques de Jean-Marc Domange ont eu lieu ce vendredi 25 octobre, à Paris.

Ce polytechnicien a consacré toute sa vie à cette industrie cimentière française dont il a dirigé le puissant syndicat (Sfic). Au sein  une grande société d’ingénierie, il a d’abord construit et modernisé des cimenteries dans le monde entier. Il est ensuite entré chez Ciments Calcia, dont il a dirigé la filiale française durant 13 ans.
Alors qu’il aurait pu profiter d’une retraite anticipée paisible, à 60 ans, cet entrepreneur s’est lancé dans une formidable aventure industrielle en créant Ciments Kercim. « J’ai créé Ciments Kercim car je suis convaincu que le marché français de la construction a un avenir, en particulier dans l’ouest, si dynamique » racontait-il sur le site internet de la jeune entreprise.

Un cimentier "pas classique"

Producteur de ciment, Kercim n’est pas une cimenterie classique mais un centre de broyage. Les usines comme celle de Montoir-de-Bretagne ou celle en construction dès novembre au Havre, se situent dans des ports d’où elles sont alimentées en matières premières importées, notamment en clinker, composant essentiel à la fabrication du ciment. « A la différence des cimentiers classiques, nous ne sommes pas dépendants de carrières et notre concept industriel nous permet de choisir la qualité de calcaire, de gypse et de clinker dont nous avons besoin » expliquait-il au Moniteur en juin dernier.
Accusé de concurrence déloyale par les majors du ciment et le Syndicat français de l'industrie cimentière (Sfic), Jean-Marc Domange est allé jusqu’au bout de son projet et l’usine Kercim de Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, a démarré sa production en début d’année après un investissement de près de 44 millions d’euros. « Mes convictions ont heurté de nombreux conservatismes : mais parfois, ils ont contribué à montrer que même dans les industries les plus lourdes, le métier d’industriel peut se faire autrement » déclarait-il.

Succession assurée

A peine le projet nazairien était-il sur les rails, que Jean-Marc Domange envisageait de dupliquer le concept dans le port du Havre pour un investissement similaire. Le tour de table de ce second projet a été bouclé et les travaux démarrent en novembre.
Se sachant malade, Jean-Marc Domange a eu à cœur de préparer sa succession durant tout l’été. Pour lui succéder, il a fait appel à un ami de longue date, Vincent Lefèvre, également grand connaisseur de l’univers du ciment puisqu’il a occupé différents postes de direction chez Holcim, dont dernièrement la direction générale d’Holcim Espagne. Agé de 53 ans, Vincent Lefèvre est directeur général et associé de CEM21, la holding qui chapeaute Ciments Kercim.

« Jean-Marc a préparé tout cela avec une grande lucidité même si je dois avouer que nous avons tous été surpris par l’évolution de sa maladie les tous derniers jours » affirme Vincent Lefèvre. CEM 21 est donc une société fermé à de nouveaux actionnaires même si, en accord avec la famille de Jean-Marc Domange, le contrat de Vincent Lefèvre prévoit sa montée au capital de façon régulière pendant dix ans. En clair, « Ciments Kercim n’est pas à vendre ».

Commentaires

Disparition de Jean-Marc Domange, cimentier farouchement indépendant

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur