En direct

Dijon Une année de pause

CHRISTIANNE PERRUCHOT |  le 25/04/1997  |  Haute-CorseFrance entièreCollectivités localesUrbanismeFinances locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Haute-Corse
France entière
Collectivités locales
Urbanisme
Finances locales
Côte-d'Or
Architecture
Etat
Valider

Sommaire du dossier

  1. COLLECTIVITES LOCALES Budgets 1997 et projets d'investissement PHOTO : La Cité de l'espace de Toulouse. La ville rose est champion de l'autofinancement. Elle couvre ainsi ses investissements à 80%.
  2. Collectivités Les bons comptes relancent les initiatives
  3. Communauté urbaine de Strasbourg Equipement, solidarité, intercommunalité
  4. CONSEILS GENERAUX
  5. Arrivée du chemin de fer
  6. Haguenau Une hausse prudente
  7. Colmar Un souci de maîtrise
  8. Mulhouse De petits projets mais plus nombreux
  9. Strasbourg « Garantir la prospérité future »
  10. Communauté urbaine de Bordeaux Une dotation de solidarité entre communes
  11. CONSEILS GENERAUX
  12. AQUITAINE Un budget d'intervention
  13. Mont-de-Marsan Etroite marge de manoeuvre
  14. Bordeaux L'investissement repart
  15. Périgueux Assainir
  16. Bayonne L'emprunt finance l'investissement
  17. Biarritz Attirer en toutes saisons
  18. Anglet Aménagement urbain et voirie
  19. BAB Des vocations multiples
  20. Pau Des investissements forts
  21. CONSEILS GENERAUX
  22. Agen Des effort pour le centre-ville
  23. Clermont-Ferrand L'aménagement urbain est prioritaire
  24. CONSEILS GENERAUX
  25. AUVERGNE Vulcania en vedette
  26. Aurillac Mise en valeur du centre-ville
  27. Montluçon Voirie et patrimoine
  28. Le Puy-en-Velay Une politique active d'investissement
  29. CONSEILS GENERAUX
  30. District de l'agglomération dijonnaise De nouvelles compétences
  31. BOURGOGNE Maintien des investissements et baisse des impôts
  32. Auxerre Accroître l'accueil
  33. Dijon Une année de pause
  34. CONSEILS GENERAUX
  35. Communauté urbaine Le Creusot-Montceau-Montchanin Relance des investissements
  36. Nevers Gros chantiers à venir
  37. Chalon-sur-Saône Emprunter pour investir
  38. CONSEILS GENERAUX
  39. CONSEILS GENERAUX
  40. Rennes Un budget serré
  41. BRETAGNE Soutien aux acteurs locaux
  42. Brest Un faible niveau d'investissement
  43. District de Rennes L'année du Val
  44. Saint-Brieuc Reprise des investissements
  45. Lorient et son district Un budget intermédiaire
  46. CONSEILS GENERAUX
  47. Orléans Une année de pause en attendant les grands projets
  48. CONSEILS GENERAUX
  49. CENTRE Poursuite de l'effort en faveur de l'éducation et des transports
  50. Blois Gros efforts pour grands projets
  51. Tours En attendant 98
  52. CONSEILS GENERAUX
  53. Chartres Bon niveau d'investissements
  54. Châteauroux La reconquête du centre ville
  55. CONSEILS GENERAUX
  56. Bourges Une épargne positive à partir de l'an 2000
  57. Reims Les grandsprojets mis à l'étude
  58. CHAMPAGNE-ARDENNE L'économie et l'emploi
  59. District de Reims Réseaux d'eau potable et d'assainissement
  60. Châlons-en-Champagne et district Le Châlonnais, des années 2020.
  61. CONSEILS GENERAUX
  62. Charleville-Mézières Un coup d'accélérateur
  63. Saint-Dizier Nombreux chantiers de rénovation
  64. Troyes et communauté de l'agglomération troyenne Soutien à l'économie locale
  65. CONSEILS GENERAUX
  66. Bastia Budget à la hausse
  67. Ajaccio Une dette qui pèse toujours très lourd
  68. Une économie au ralenti pèse sur les dépenses
  69. FRANCHE-COMTE Un effort pour les TP
  70. Besançon Moins d'emprunts, plus de fiscalité et de crédits
  71. District urbain du Pays de Montbéliard Une année de transition
  72. Montbéliard Poursuite des investissements structurants
  73. Vesoul La rénovation du centre-ville se poursuit
  74. CONSEILS GENERAUX
  75. Dole Un budget offensif
  76. Belfort De nouveaux projets
  77. Paris Nouveau freinage de l'investissement
  78. ILE-DE-FRANCE Un budget régional arrêté par le préfet
  79. Saint-Denis Améliorer le quotidien
  80. CONSEILS GENERAUX
  81. Montreuil « Solidarité et résistance »
  82. Boulogne-Billancourt Un budget de rigueur
  83. Nanterre Contenir l'endettement
  84. Créteil Reprise du développement urbain
  85. CONSEILS GENERAUX
  86. Versailles Rigueur chez le Roi Soleil
  87. Vitry Priorité à l'aménagement
  88. Meaux Baisse des impôts
  89. Evry et SAN d'Evry La carte de l'environnement
  90. Montpellier L'ère des grands équipements est passée
  91. LANGUEDOC-ROUSSILLON La région préfinance l'Etat
  92. District de Montpellier Le tramway au programme du budget 1997
  93. Nîmes Poursuivre le redressement
  94. CONSEILS GENERAUX
  95. Narbonne Expansion maîtrisée
  96. Mende Maintien des investissements
  97. Perpignan Remettre l'équipement à niveau
  98. Limoges Année record d'investissements
  99. CONSEILS GENERAUX
  100. LIMOUSIN Plus d'investissements d'intérêt régional
  101. Brive La ville éponge sa dette
  102. Guéret Renégocier les emprunts pour respirer
  103. CONSEILS GENERAUX
  104. Communauté urbaine du Grand Nancy Football et nautisme montent en puissance
  105. LORRAINE La productivité fiscale guide les choix régionaux
  106. Nancy Préparer le centenaire
  107. Epinal Vers un autofinancement suffisant
  108. Verdun Retour à l'équilibre et aménagement de la citadelle
  109. CONSEILS GENERAUX
  110. CONSEILS GENERAUX
  111. Metz Aménagements pour la zone franche et Sablon Nord
  112. Toulouse Investir sans emprunter
  113. MIDI-PYRENEES Continuité et stabilité
  114. Montauban Une forte action économique
  115. Albi Une relance « raisonnable »
  116. Tarbes Réduire la progression fiscale
  117. CONSEILS GENERAUX
  118. CONSEILS GENERAUX
  119. Foix Des choix raisonnés
  120. Cahors Maîtriser la situation financière
  121. Rodez et district du Grand Rodez Investir sans alourdir l'impôt
  122. Auch La station d'épuration gonfle les crédits
  123. CONSEILS GENERAUX
  124. NORD-PAS-DE-CALAIS Pause fiscale, TER et montée en puissance du plan lycée
  125. CONSEILS GENERAUX
  126. Valenciennes Borloo veut séduire
  127. Communauté urbaine de Lille Métropole La machine repart
  128. Calais Station d'épuration et réseaux

Le mot pause va caractériser parfaitement la politique de la ville de Dijon pour les années à venir. A une baisse des taux de 1,03 %, votée en 1997, devrait succéder, sauf accident, une fiscalité qui épouse l'inflation. Parallèlement, les emprunts vont légèrement progresser. « Nous disposons, par rapport à des villes de taille comparable, d'une bonne marge de manoeuvre avec une dette par habitant inférieure d'environ 25 % », explique Robert Poujade, député-maire de Dijon. Pour financer ce surplus d'annuité de la dette, les dépenses de fonctionnement seront particulièrement surveillées, voire réduites. Du point de vue des investissements, la commune entend surtout privilégier les travaux d'entretien. « On ne peut s'offrir chaque année un équipement de 350 millions francs comme l'auditorium », justifie Robert Poujade.

L'élu fait référence au programme de restructuration d'un quartier du centre-ville, baptisé « Cité des affaires qui a vu naître, outre l'auditorium de 1 600 places, un nouveau centre de congrès d'un coût de 75 millions et un parking de 650 places pour 50 millions.

A plus long terme, l'intercommunalité pourrait jouer un rôle encore plus important. Mais moins en terme de compétence que de taille, avec l'adhésion de communes devenues limitrophes aux treize qui compose actuellement le district de l'agglomération dijonnaise. «il ne faudra toutefois pas devenir tentaculaire, au risque de réduire la Côte-d'Or en dehors du grand Dijon à un désert», assure Robert Poujade.

CHIFFRES CLES

Habitants : 151 000.

Budget total : 1 470 MF (+ 3,5%). Principal : 1433,1 MF (+ 5,2 %). Stationnement : 37,75 MF (- 36,5 %).

Investissement : 370,6 MF. Principal : 367,8 MF (-10,1 %). Stationne. : 2,87 MF (- 82 %).

Charge de la dette : 174,43 MF (+ 27,4 %).

Fiscalité : (- 1,3 %); total des quatres taxes : 515 MF.

Epargne nette : + 21,70 MF.

PROJETS

Auditorium de 1 600 places : 350 MF, financés à 70 % par l'emprunt. Le gros oeuvre sera achevé au début de l'été. Mise en service début 1999.

Groupe scolaire au Clos de Pouilly : 36 MF (11 MF en 1997). Appels d'offres au deuxième trimestre. Chantier en 1998.

Rénovation du musée des Beaux-Arts. Pré-études en cours. L'opération pourrait être engagée avant 2001.

PHOTOS : (1) LE CHANTIER VEDETTE

Chantier de l'Auditorium.

Poursuite du plus gros projet de la ville, avec livraison du gros oeuvre au début de l'été.

(2) Robert Poujade, maire de Dijon.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Exécution des marchés publics

Exécution des marchés publics

Date de parution : 11/2019

Voir

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur