En direct

Dijon redore son musée des Beaux-arts
Perspective de la cour de Bar, au cœur du musée des Beaux-arts de Dijon - © © Perspectives des Ateliers Lion Architectes Urbanistes, 2012

Dijon redore son musée des Beaux-arts

MILENA CHESSA |  le 14/05/2013  |  Côte-d'OrArchitectureTravailCultureFormation BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Côte-d'Or
Architecture
Travail
Culture
Formation BTP
France entière
Paris
Profession
Bâtiment
ERP
Valider

Les intervenants de la rénovation du musée des Beaux-arts de Dijon étaient rassemblés à Paris le 14 mai pour présenter l’achèvement d’une phase de deux ans de travaux, dont la création d’une surélévation en métal doré imaginée par les Ateliers Lion Architectes Urbanistes.

Pour expliquer les raisons de la rénovation du musée des Beaux-arts de Dijon, sa directrice, Sophie Jugie, dresse un constat commun à de nombreux établissements de ce type en France : des conditions d’exposition et de conservation des œuvres à améliorer, des espaces d’accueil du public à redimensionner (hall d’entrée, zone de détente, ateliers de médiation culturelle), un patrimoine architectural à restaurer, des dépenses énergétiques à réduire, une accessibilité aux personnes à mobilité réduite ou déficientes visuelles à faire ou refaire, une signalétique à revoir, etc.

L’opération, financée par la Ville de Dijon (35%), l’Etat (35%), le Grand Dijon (15%) et le conseil régional de Bourgogne (15%), se chiffre à « 60 millions d’euros HT pour les trois tranches de travaux de rénovation (*), restauration des œuvres comprises », indique Yves Berteloot, adjoint au maire de Dijon, délégué à la culture et au patrimoine municipal. A partir du 7 septembre prochain, les Dijonnais pourront découvrir gratuitement le nouveau parcours des collections dédiées au Moyen Age et à la Renaissance. A noter une ouverture exceptionnelle des salles d’expositions rénovées, mais sans les œuvres, pour la « Nuit des musées », le samedi 18 mai.

Perspective de la galerie de Bellegarde
Perspective de la galerie de Bellegarde - © © Perspectives des Ateliers Lion Architectes Urbanistes, 2012

Cohérence historique entre les collections et les salles d’exposition

Le musée des Beaux-arts est implanté au cœur de Dijon, dans l’ancien Hôtel des Ducs de Bourgogne et dans la partie orientale du Palais des Etats. « Un concert d’époques architecturales », souligne Eric Pallot, architecte en chef des monuments historiques, qui a étudié les bâtiments à restaurer, à rénover ou à agrandir. « Dans ce lieu chargé d’histoire, nous souhaitions que les collections soient présentées dans les bâtiments qui leur sont contemporains », explique la directrice du musée : Moyen Age et Renaissance dans le palais des ducs de Bourgogne (XIVe-XVe siècles) et la galerie de Bellegarde (1614) ; XVIIe et XVIIIe siècles dans l’aile de l’école de dessin (1787) ; XIXe et XXe siècles dans l’aile du musée (1852). Au total, cela représente entre 3000 et 3500 objets présentés sur une surface de 5200 m2.

« Le site s’est enrichi de nouveaux bâtiments au cours des siècles, il devait donc accueillir une intervention contemporaine qui réponde aux besoins de développement du musée », estime l’architecte en chef des monuments historiques. Les Ateliers Lion Architectes Urbanistes, lauréats d’un concours de maîtrise d’œuvre en 2005, ajoutent donc leur pierre à l’édifice au cœur de la cour de Bar. « Insérer du contemporain dans de l’ancien était une évidence, mais ça n’a pas été si évident que ça, reconnaît l’architecte et urbaniste Yves Lion. Nous avons surélevé un bâtiment du XVIIIe siècle en pierre pour y abriter les espaces de médiation du musée et l’ascenseur qui manquaient. » La surélévation, largement vitrée, est chapeautée par une couverture alliant le cuivre et l’aluminium dont l’aspect doré et la géométrie simple tranchent avec les toitures à deux pans en ardoise gris anthracite. Verdict du public à la rentrée de septembre.

mba.dijon.fr

Yves Berteloot, adjoint au maire de Dijon ; Sophie Jugie, directrice du musée des Beaux-arts de Dijon ; Eric Pallot, architecte en chef des monuments historiques ; Yves Lion, architecte ; Juliette Weisbuch, graphiste, le 14 mai 2013 à Paris.
Yves Berteloot, adjoint au maire de Dijon ; Sophie Jugie, directrice du musée des Beaux-arts de Dijon ; Eric Pallot, architecte en chef des monuments historiques ; Yves Lion, architecte ; Juliette Weisbuch, graphiste, le 14 mai 2013 à Paris. - © © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

(*) Calendrier de phasage des travaux : extérieur de la galerie de Bellegarde de 2008 à 2009 ; palais des Ducs et intérieur de la galerie de Bellegarde de 2011 à 2013 ; ailes de l’école de dessin sur la cour d’honneur et la rue Rameau, aile du musée sur la place de la Sainte-Chapelle et tour de Bar de 2015 à 2019.

Commentaires

Dijon redore son musée des Beaux-arts

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur