Dialogue social dans l'artisanat : le Conseil d'Etat valide l'arrêté d'extension

Partager

Le Conseil d'Etat a rejeté la requête du Medef, de la CGPME et de plusieurs fédérations patronales contre l'arrêté d'extension de l'accord sur le dialogue social dans l'artisanat signé entre l'UPA et les 5 confédérations syndicales, selon la lettre bimensuelle de l'UPA.
Cet accord conclu le 12 décembre 2001 entre l'Union professionnelle artisanale (UPA, patronat), la CGT, la CFDT, FO, la CFTC et la CFE-CGC prévoit d'instaurer une contribution de 0,15% du montant de la masse salariale des entreprises pour assurer le financement du dialogue social.

L'arrêt du Conseil d'Etat, rendu le 30 juin dernier et cité par le revue de l'UPA, affirme qu'aucun texte ne s'oppose au fait "qu'une convention ou un accord collectif étendu institue une contribution à la charge des employeurs pour favoriser le développement du dialogue social dès lors qu'elle n'a ni pour objet ou ni pour effet d'imposer, directement ou indirectement, à quiconque l'adhésion ou le maintien de l'adhésion à une organisation syndicale".

L'arrêt affirme également que les organisations requérantes (Medef, CGPME, Fédération française du Bâtiment, Union des industries et métiers de la métallurgie) "n'apportent aucun élément de nature à établir leur représentativité" dans le champ d'application de l'accord.

Top 1000 des entreprises du BTP

Abonnés

Retrouvez le classement annuel des 1 000 plus grandes entreprises de BTP et construction en France

Je découvre le classement
Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER Architecture

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil